Des centres de dépistages ouvriront en cas de besoin à Hawkesbury, Casselman, Cornwall, Alexandria et Winchester a annoncé le Bureau de santé de l’est de l’Ontario
Des centres de dépistages ouvriront en cas de besoin à Hawkesbury, Casselman, Cornwall, Alexandria et Winchester a annoncé le Bureau de santé de l’est de l’Ontario

Des centres de dépistage ouvriront au besoin dans la région

Ayoub Jlila
EAP
«Les cinq centres de dépistage sont prêts, mais ils ne seront ouverts qu’en cas de besoin», a annoncé le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du BSEO, lors d’une téléconférence aujourd’hui.

On en sait maintenant un peu plus sur les futurs centres de dépistages que le bureau de santé de l’est de l’Ontario veut mettre en place dans la région. Dr Roumeliotis a annoncé que les cinq centres ouvriront au besoin à Hawkesbury, Casselman Alexandria, Cornwall et Winchester.

«Ouvrir ces centres dépendra exclusivement du nombre de malades ainsi que la surcharge des services d’urgences dans les quatre hôpitaux de la région. Vu la situation actuelle, nul besoin de les ouvrir pour l’instant», a précisé Dr Roumeliotis.

D’autre part, le médecin hygiéniste a insisté sur le fait que les tests ne seront pas administrés systématiquement à tous. Il y aura un protocole bien précis à suivre. La décision du test de la COVID-19 est prise si le patient a des symptômes du virus et s’il a voyagé dans un pays étranger les semaines précédentes. «Les personnes doivent se référer à la liste de symptômes avant de se présenter à un centre de prélèvement. C’est très important pour ne pas encombrer nos services», a expliqué Dr Roumeliotis.

Cette importante mise à jour du BSEO survient près de 24 heures après la confirmation d’un deuxième cas de contamination de la COVID-19 dans la région. Il s’agit encore une fois d’un résident de Prescott-Russell. Le BSEO, comme dans le premier cas, n’a pas dévoilé le lieu de résidence de l’individu, un sexagénaire.

L’Ontario est la province canadienne la plus touchée par la COVID-19 avec 257 cas.