MP under fire on ethics scandal

Glengarry-Prescott-Russell’s Liberal MP is catching flak from his main opponent in this year’s federal election over his action and position in the SNC-Lavalin scandal, which has the prime minister accused of a breach of ethics.

“Only five short months ago, our Liberal MP Francis Drouin shut down the Parliamentary Justice Committee to prevent the former Attorney General, Jody Wilson-Raybould, from testifying on the SNC-Lavalin scandal,” stated Pierre Lemieux, Conservative candidate for the riding, in a letter sent to media in mid-August. “MP Drouin said, ‘I think I have heard enough’, that there was no coverup and that it was time to move on. Well, Canada’s Federal Ethics Commissioner strongly disagrees.”

The focus of Ethics Commissioner Mario Dion’s report was whether or not Prime Minister Justin Trudeau interfered with the decisions of other federal officials, including Jody Wilson-Raybould, former justice minister and attorney general, during the SNC-Lavalin investigation.

Residents should be aware of some suspicious mail.

OPP in the Stormont-Dundas-Glengarry part of the Five Counties region have charged two people with mail fraud, and maybe also criminal harassment and impersonation, following an investigation of suspicious packages in some residents’ mail. There aren’t any similar incidents reported from OPP in Prescott-Russell, but residents in those two counties should also be aware of the fraud.

A man from South Glengarry Township in Ontario, and another from St-Lambert, Québec, both face several charges of criminal harassment. The Ontario man is also charged with obstruction of justice while the Québec man is also charged with forging documents and impersonating a peace officer. 

Vankleek Hill

Kids from Vankleek Hill got quite the experience on October 9, during the Vankleek Hill Fire Department open house event.

Held from 5 p.m. to 8 p.m, the event was organized in order to highlight the importance of safety as well as to mark Fire Prevention Week.  

Kids were invited to check out the many fire trucks assembled for the event and were fed barbecued hot dogs. 

“It’s an annual event,” said Vankleek Hill fire chief Michel Martin. “It usually attracts 250 to 300 people. This year’s theme is Plan and Practice you Escape.”

L'Orignal

How much should it cost taxpayers for local mayors to sit on the counties council?

Russell Township Mayor Pierre Leroux has what he thinks is an easy and non-political method to calculate how much United Counties of Prescott-Russell council members should get paid.

“I would like to know what’s the impact if we go to a per resident rate for determining counties council salaries,” Leroux said during the UCPR council’s Wednesday committee of the whole session.

Rockland

Aucun enfant ne devrait avoir froid cet hiver. C’est ce que pensent les organisateurs de la campagne annuelle d’habits de neige.

« Notre but, en organisant la campagne, est d’aider les familles dans le besoin, a expliqué Gilles Fournier, directeur général de Groupe Action, l’organisme qui parraine le projet. Le projet comme tel existe à Rockland depuis 14 ans. La communauté s’attend à ce service-là et répond très bien à nos besoins. Les gens sont très engagés et je leur lève mon chapeau. »

Le projet vise à fournir des habits de neige aux enfants de familles vivant avec un faible revenu. « Pour être qualifiées, les familles doivent fournir une preuve de résidence, pour vraiment s’assurer qu’ils habitent dans Clarence-Rockland, a déclaré Nathalie Wolfe, de la Maison de la famille. Nous demandons aussi la carte santé ainsi qu’une preuve de revenu. Ça peut être un T4 de l’an passé ou un relevé de prestation. »

L’an dernier, la campagne a remis 320 habits aux familles de Prescott-Russell, par l’entremise des trois Maisons de la famille de la région : Hawkesbury, Rockland et Embrun. « Les gens embarquent et ils savent que c’est pour une bonne cause, pour que les jeunes puissent s’amuser dans un certain confort », a expliqué M. Fournier.

Cette année, la campagne viendra en aide à de nombreux enfants. « Avant, on desservait les enfants de zéro à six ans, soulignait M. Fournier. Maintenant, on dessert les zéros à 12 ans. D’autres organismes les desservaient, mais ils trouvaient ça difficile. Ce n’est pas facile, il y a beaucoup de travail. Ils nous ont donc approchés pour voir si on pourrait les aider. »

Les membres de la communauté sont invités à prendre part à un déjeuner qui aura lieu le 18 octobre prochain, au restaurant Broadway’s, à Rockland. « Nous on est là, on sert le café et on jase avec le public, disait M. Fournier. Le restaurant prend les commandes et nous on les aide en nettoyant. »

Le public est ensuite invité à faire un don, après leur déjeuner. À la fin de la journée, le restaurant remettra un certain pourcentage des recettes accumulées lors de la campagne. « Le propriétaire du restaurant décide d’un pourcentage, expliquait le directeur général. C’est libre à lui de décider ce qu’il veut donner. Il est quand même assez gentil de nous laisser sa place. »

Même si la campagne requiert beaucoup de temps supplémentaire et de travail acharné, Mme Wolfe souligne que ça en vaut bien la peine. « C’est une charge de travail supplémentaire pour nous, mais lorsque tu vois l’enfant partir avec son habit de neige et qu’il est tout content, tu oublies le reste, disait-elle avec émotion. J’ai une petite famille qui me suit depuis cinq ans et chaque année, ils achètent une carte, ils font des dessins à l’intérieur et viennent me la porter. Tu te dis, ils ont pris le temps de dessiner pour moi. C’est là que tu sais que tout l’ouvrage, ça vaut la peine. »

Le formulaire de demande est disponible à la Maison de la famille et en visitant le site web www.groupeaction.ca. La demande doit être reçue avant le 18 octobre prochain.

Il n'y a plus de candidat du Parti vert dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell aux élections fédérales de ce mois-ci.

Le Parti vert a retiré Marthe Lépine comme candidate officielle. Les responsables du parti ont expliqué leur décision en raison de ses opinions sur l'avortement et le pro-choix, opinions qu'elle a exprimées sur un blogue.

Mme Lépine a dit qu'elle se présenterait toujours comme candidate indépendante et que son point de vue sur l'avortement et le pro-choix n'aurait eu aucune incidence sur les décisions qu'elle pourrait prendre sur la question si elle était députée de la circonscription.

Il y a maintenant huit noms sur le bulletin de vote pour GPR, Marthe Lépine et Daniel John Fey se présentent tous deux comme indépendants contre le député libéral sortant Francis Drouin et ses principaux concurrents, Pierre Lemieux pour les conservateurs et Konstantine Malakos pour le NPD.

Jean-Jacques Desgranges représente le Parti populaire du Canada, qui fait sa première apparition dans la circonscription, tandis que Darcy Neal Donnelly en est à sa deuxième campagne électorale fédérale comme candidat du Parti libertarien.

Marc-Antoine Gagnier, le visage et la voix du Parti rhinocéros du Canada, termine la liste.

Students all across Prescott-Russell and the rest of Ontario were still in class on Monday thanks to a close-to-the-wire agreement between the province and the Canadian Union of Public Employees.

Students all across Prescott-Russell and the rest of Ontario were still in class on Monday thanks to a close-to-the-wire agreement between the province and the Canadian Union of Public Employees.

Three hours before Sunday’s midnight deadline on negotiations, the two sides came to agreement on a possible new contract for support workers at Ontario schools. The new contract still needs ratification by union members later this month but it means that schools will remain open instead of closing this week as was feared last Friday.

Both the Upper Canada District School Board and the Catholic District School Board of Eastern Ontario both expressed relief on their websites at the last-moment deal over the October 6 weekend.

La grève des écoles de l’Ontario a été évitée de justesse dimanche soir après que le syndicat des employés de soutien des écoles de l'Ontario en soit parvenu à une entente de principe avec l'association des conseillers scolaires.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, en a fait l’annonce dimanche soir dernier. Ce dernier a précisé que cette entente donnera la sécurité et la stabilité nécessaires aux élèves pour étudier dans une atmosphère favorable. « Les écoles seront ouvertes et, plus important encore pour moi, comme ministre de l'Éducation et pour les familles ontariennes, les enfants seront en classe comme il se doit », a-t-il précisé. Des négociations ont eu lieu vendredi dernier pour éviter une grève générale dans les écoles ontariennes.

De son côté, l'Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) a fait parvenir un communiqué de presse dans lequel elle se dit heureuse que le Conseil des associations d’employeurs et le gouvernement provincial aient négocié avec succès une entente de principe aux termes d'une convention collective conclue avec le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). L’accord, si ratifié par les membres du SCFP et les conseils scolaires, a été conclu dans le respect des demandes et des attentes de toutes les parties impliquées.

Les détails de l’accord conclu avec le SCFP seront rendus publics après que les membres du syndicat et les conseils scolaires en auront ratifié les termes. Si acceptée, l’entente sera valide jusqu’aux prochaines négociations en 2022. « Nous sommes heureux d’avoir trouvé un terrain d’entente avec le SCFP qui permettra à notre personnel de continuer à offrir le meilleur pour nos élèves. Tous les employés de soutien sont importants à la réalisation de notre mission éducative », a déclaré Johanne Lacombe, présidente de l’AFOCSC.

« L'important pour nous, c'était d'obtenir des services appropriés pour les étudiants. Ce sont nos objectifs prioritaires », a dit Sean Kelly, représentant du SCFP pour la section locale 4155.

Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), a fait paraitre sur son site Web une lettre afin d’informer les parents de la situation. La directrice de l’éducation, Édith Dumont, écrit : « Le syndicat a émis un avis de fin de grève et de grève du zèle le 7 octobre. Nos écoles, le siège social, les services de garde et centres éducatifs sont ouverts ce lundi 7 octobre et le retour progressif complet de l’ensemble de nos activités est prévu au cours des prochains jours. Les activités avant et après l’école et les sorties éducatives reprendront dès que possible. »

Au Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien, on abonde dans le même sens. François Turpin, directeur de l’éducation et secrétaire, écrit que «Tel que nous vous avons informés hier, il n’y aura pas de grève par les membres du SCFP. Les réservations et les activités communautaires qui ont lieu dans nos écoles avant ou après les heures de classe pourront reprendre leurs activités dès le mardi 8 octobre. Les rencontres de parents en soirée pourront également avoir lieu, à moins d’une indication contraire de votre direction d’école. »

Le Syndicat canadien de la fonction publique avait donné, le 25 septembre dernier, un préavis de grève de zèle au gouvernement provincial. Et le 30 septembre, les 55 000 employés de soutien avaient fait la grève du zèle afin, entre autres, d’avoir une sécurité d’emploi et pour le rétablissement des services aux étudiants.


Vankleek Hill

The Vankleek Hill wastewater treatment plant has a heavy discharge problem which could end up costing Champlain Township in provincial fines if it is not fixed.

“I want to make clear we have a serious issue,” said Mayor Normand Riopel, “and it would be sad to have the whole township fork out for the bill.”

The mayor and council reviewed the contents of a report from the Ontario Clean Water Association (OCWA) during their Wednesday committee of the whole session. The OCWA is the agency responsible for monitoring and inspecting municipal water and wastewater systems.

The report, which Mayor Riopel said is “confidential”, states that the Vankleek Hill wastewater treatment plant is still dealing with occasional heavy discharges of untreated water into its system. The discharges are related to the operation of a local business, which was not identified during the open council session and the mayor declined to name the business during question period. He and township administration noted that the business involved has been working with the municipality to help resolve the dilemma.

The mayor indicated that the heavy discharge situation has been an ongoing concern since 2017 and was the reason behind the success in getting federal and provincial financial aid for a recent $9.2 million upgrade to the township wastewater lagoon setup.

Public Works Director James McMahon told council that the wastewater treatment plant was designed and built to handle temporary over-capacity situations when necessary. Mayor Riopel expressed concern that the province could levy fines against the township if the heavy discharge situation is not corrected.

Hawkesbury

The Employment Services Centre de service à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) has a new virtual reality tool (see photo) to help its clients, both job seekers and potential employers, with their employment decision needs.

“It’s very simple and user-friendly,” said Caroline Arcand, CSEPR executive director, during a Thursday morning press conference held at the Hawkesbury office to unveil the Career Labs VR system.

The virtual job site system was developed by UP360, a Toronto company, working with Employment + Education Centre in Brockville. The system is loaded with five virtual simulations for a heavy equipment operator, an HVAC technician, an electrician, a construction welder, or a robotics technician. The CSEPR has two other VR scenarios on order for X-ray technician and short-order cook, UP360 officials indicated other virtual reality simulations could be developed.

The Career Labs VR can help people seeking work decide if these are careers they would like to pursue. The system can also help employers assess whether a candidate might have the potential ability to handle these types of jobs.

The CSEPR will have the Career Labs VR setup at its Hawkesbury and Rockland offices. A portable system is also available for centre staff to bring to schools or other locations for job fairs and other events.

Grenville-sur-la-Rouge

Un homme de 59 ans, de Mirabel, a perdu la vie dans un accident de la circulation survenu le dimanche 6 octobre, un peu avant 13 h, sur l’autoroute 50, au niveau de Grenville-sur-la-Rouge.

Selon la Sûreté du Québec, une camionnette a quitté sa voie pour aller percuter un véhicule récréatif qui circulait en sens inverse.  Grièvement blessés, les deux conducteurs ont été transportés à l’hôpital où le décès du chauffeur du véhicule récréatif, Robert Cantion, a été constaté.

Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec, a mentionné que l’enquête se poursuit pour essayer de déterminer les raisons pour lesquelles l’homme de 33 ans, de Grenville-sur-la-Rouge, a dévié de sa voie avant d’aller heurter le véhicule récréatif. Il a ajouté que la collision frontale s’est produite entre la sortie 233 et la sortie 239, près du kilomètre 233,5.

L’autoroute 50, fermée après l’accident, a été ouverte vers 2 h 30 du matin, dans les deux directions.


Hawkesbury

Un rapport du commissaire à l'intégrité a innocenté Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury, de s’être mise en conflit d'intérêts lors d'une récente discussion au conseil et d'un vote sur son salaire de mairesse.

« La mairesse Paula Assaly a effectivement un intérêt monétaire dans la question de sa rémunération, comme tous les élus de toutes les municipalités, a déclaré le commissaire à l'intégrité, John Saywell, dans son rapport au conseil, le 30 septembre. Cependant, la Loi sur les municipalités autorise expressément les conseils à décider de leur propre rémunération et la Loi sur les conflits d'intérêts dans les municipalités établit une exception pour tout conflit d'intérêts qui découle de leur rémunération. La participation de Mme Assaly, directement ou indirectement, au débat sur cette question ne peut donc être considérée comme une violation des principes du Code ou des règles de la Loi sur les conflits d'intérêts dans les municipalités. »

L'enquête de M. Saywell fait suite à une plainte déposée en juin de cette année par un résident, dont le nom n'a pas été mentionné dans le rapport. La personne alléguait que la mairesse était en conflit d'intérêts concernant une proposition visant à augmenter son salaire. La plainte alléguait que Mme Assaly avait tenté d'influencer la décision de ses collègues dans le cadre de discussion lors des réunions du conseil et d'entrevues avec les médias locaux. Mme Assaly a nié toute intention de ce genre.

 « Il n'y avait pratiquement pas de conflit d'intérêts, a déclaré Mme Assaly lors d'une entrevue après la séance ordinaire du conseil, ajoutant qu'elle quittait également la salle chaque fois que le sujet était abordé, afin que les membres du conseil se sentent plus à l'aise pour en discuter. »

Le conseiller Robert Lefebvre a demandé à M. Saywell s'il considérait la plainte initiale comme frivole après avoir terminé son enquête. M. Saywell a dit que toutes les plaintes sont traitées comme des préoccupations légitimes. La mairesse, Mme Assaly, était d'accord avec M. Lefebvre pour qualifier la plainte de frivole.

 D'autant plus qu'il s'agit d'une enquête menée par quelqu'un qui est au courant, a-t-elle dit, ajoutant que le cout de l'enquête proviendra du budget de la municipalité. « En fin de compte, cela a couté 4000 $ aux citoyens. »

Après la fusion de quatre Centraide en 2017, Centraide de Prescott-Russell, d’Ottawa et des comtés de Lanark et de Renfrew devient une seule identité : Centraide de l’Est de l’Ontario.

Et c’est le 24 septembre prochain que le lancement de Centraide de l’Est de l’Ontario aura lieu. « À Centraide, nous savons que les défis auxquels les gens font face ne commencent pas aux frontières géographiques et ne s’y arrêtent pas, explique Michael Allen, président et chef de la direction de Centraide de l’Est de l’Ontario. L’itinérance juvénile, l’isolement des personnes âgées et les problèmes de santé mentale ne s’arrêtent pas aux limites des quartiers; ce sont des enjeux auxquels nous sommes tous confrontés. »

Centraide de l’Est de l’Ontario relève les défis les plus importants auxquels les gens et les familles des communautés de Prescott et Russell, d’Ottawa, et des comtés de Lanark et de Renfrew font face.

« Nous savons que nous sommes plus forts lorsque nous unissons nos forces et parlons d’une même voix, a déclaré Agata Michalska, directrice régionale des communautés de Prescott et Russell de Centraide de l’Est de l’Ontario. C’est pourquoi nous retroussons nos manches et continuons de changer les choses dans les communautés dans lesquelles nous vivons, travaillons et nous divertissons. »

Centraide de l’Est de l’Ontario continue d’avoir un effet purement local en investissant les fonds amassés dans les communautés où ils ont été amassés afin d’y avoir l’effet le plus palpable. Centraide continuera également d’avoir des bureaux, voire des activités, des employés et des bénévoles, dans les communautés de Prescott et Russell, d’Ottawa et des comtés de Lanark et de Renfrew..


Chute-à-Blondeau

Yves Saint-Denis n’est plus.

Le fondateur de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) de Prescott-Russell, M. Saint-Denis, de Chute-à-Blondeau, est décédé lundi, à l’âge de 78 ans.

Détenteur de l’Ordre des francophones d’Amérique et de l’Ordre de la Pléiade, ce pionnier de la langue française était un professeur de longue date et a été président de l’ACFO provinciale pendant plusieurs années. De plus, il s’était vu décerné la prestigieuse médaille d’argent Bene Merenti de Patria, de la part de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, en honneur de sa grande contribution à la cause de la francophonie.

« Au nom de L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), je tiens à transmettre mes sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis de M. Saint-Denis, a souligné Carol Jolin, président de l’AFO. »

M. Saint-Denis menait un combat acharné depuis plusieurs années contre le cancer et avait subi plus d’une dizaine de chirurgies. Le service funéraire du pionnier aura lieu le 19 septembre prochain, en l’église Saint-Joachim de Chute-à-Blondeau, d’où il est natif.

De plus amples détails à venir

Grenville-sur-la-Rouge

Trois régions s’engagent à protéger la rivière des Outaouais

Les préfets des MRC d’Argenteuil et de Papineau, Scott Pearce et Benoit Lauzon, ainsi que leur vis-à-vis ontarien des Comtés unis de Prescott et Russell, le président Robert Kirby, ont signé, le 28 aout dernier, au Centre Notre-Dame de la Rouge à Grenville-sur-la-Rouge, une déclaration commune en faveur de la rivière des Outaouais.

« Réaliser conjointement diverses initiatives, études et recherches pour mieux comprendre, protéger et préserver les écosystèmes et la biodiversité de la rivière des Outaouais; intégrer et partager les informations et les connaissances portant sur la santé de la rivière des Outaouais, sur les défis auxquels les municipalités sont confrontées, sur les solutions possibles pour l’atteinte de meilleures pratiques de gestion », sont quelques-uns des objectifs lus dans la déclaration par les responsables des trois régions. Ils ont aussi exprimé leur volonté de faire participer la population et les partenaires du milieu à la protection de la rivière tout en vulgarisant les bonnes actions menées collectivement.

Pacte de l’amitié

La déclaration signée par les municipalités régionales de comtés d’Argenteuil et de Papineau au Québec et les Comtés unis de Prescott-Russell en Ontario s’inscrit dans le cadre du Pacte d’amitié entre les trois gouvernements régionaux. Son but est aussi « d’encourager la création d’alliances naturelles et stratégiques en matière de culture, patrimoine, récréotourisme, éducation, sport, environnement, engagement social, économie et agriculture. »  

Marc Carrière, directeur général de la MRC d’Argenteuil, et maitre de cérémonie de la rencontre a, dans ses interventions, souligné la portée de l’évènement. « Le pacte d’amitié touche trois territoires, Argenteuil, Papineau, et les Comtés unis de Prescott et Russell, a-t-il exposé. C’est un total de 41 municipalités qui comptent ensemble environ 150 000 habitants permanents. » Pour la réalisation de leurs objectifs, les trois parties ont associé à leur partenariat l’organisme à but non lucratif Garde-rivière des Outaouais.

Cette 9e rencontre d’amitié a réuni les maires des régions concernées et le député fédéral d’Argenteuil-la-Petite-Nation, Stéphane Lauzon ainsi que la représentante de la députée d’Argenteuil, Catherine Lapointe. Ces derniers ont formulé le souhait de contribuer au succès de cette déclaration qu’ils considèrent comme un bel exemple.



Marthe Lépine is working to get her name on the ballot as the Green Party’s candidate for Glengarry-Prescott-Russell in the October federal election.

“I want to make a contribution with all my experience,” said Lépine, 77, who lives in the Village of Russell in Russell Township. “I feel I have some knowledge that could be useful.”

Lépine, fluent in French and English, is a self-employed translator with a bachelor’s degree and university background studies in commerce and economics. Her resume includes various provincial and federal government postings both in Ottawa and the Northwest Territories, as well as a three-year term on the Embrun Agricultural Cooperative board of directors.

She listed support for small business development, increased pharmacare, and support for the agricultural sector among her concerns.

Lépine was confirmed last month by the Green Party of Canada as its GPR candidate. Now she is working on completing Election Canada’s candidate qualification conditions to ensure that her name is on the October election ballot.