Les mairies de Prescott-Russell suivent les directives du ministère de la santé et ont pris une série de décisions pour limiter la propagation du virus COVID-19
Les mairies de Prescott-Russell suivent les directives du ministère de la santé et ont pris une série de décisions pour limiter la propagation du virus COVID-19

Les mairies de Prescott-Russell prennent des mesures exceptionnelles

Les municipalités de Prescott Russell se préparent pour limiter la propagation de la COVID-19. Tout est annulé!

Depuis l’annonce, hier, de la fermeture de toutes les écoles élémentaires et secondaires publiques de la province pour trois semaines à compter du samedi 14 mars et les mesures annoncées aujourd’hui par le ministère de la Santé, qui visent à freiner la propagation du COVID-19, plusieurs administrations municipales, de Prescott-Russell ont décidé de suivre le gouvernement dans sa démarche.

En effet, depuis hier, c’est une vague sans précédent d’annulation de spectacles, de réunions, d’évènements de tous genres qui tombent, à coup de communiqué de presse.

Une situation exceptionnelle pour les citoyens et pour les responsables, qui doivent composer entre rassurer la population et prévenir une éventuelle propagation du virus.

A Casselman des mesures préventives

    La municipalité de Casselman a décidé d’annuler plusieurs programmes récréatifs comme le patin libre et les rencontres de hockey mineur. La municipalité a aussi envoyé une lettre par courriel à tous les employés de la municipalité les incitants à prendre les mesures nécessaires pour se protéger et les invite à rester chez eux s’ils viennent de revenir de voyage ou s’ils ressentent des symptômes semblables au COVID-19. Le maire de Casselman Daniel Lafleur a assuré que le conseil municipal suit la situation et des décisions seront prises de jour en jour. « On va voir comment la situation va évoluer, nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec le bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO). On maintient pour le moment les réunions du conseil ».

La municipalité va fermer ses bureaux au public 

La Nation ferme ses bureaux au public

De son coté la municipalité de La Nation à compter du 16 mars va fermer ses bureaux au public. La municipalité a partagé sur sa page facebook cette annonce en assurant que le contact entre citoyens et employés de la municipalité demeure possible, mais sur rendez-vous. 

« Pour ceux qui doivent absolument parler ou rencontrer un employé de La Nation, veuillez appeler au 613-764-5444 ou écrire à communication@nationmun.ca. Votre municipalité est désolée de cet inconvénient et vous invite à prendre soin de votre santé » peut-on lire dans le communiqué de la municipalité. 

Peu de temps avant la municipalité avait annoncé l’annulation de plusieurs évènements, notamment le gala des bénévoles qui devait se tenir le samedi 4 avril à St-Bernadin, ainsi que les activités récréatives, le hockey libre, le patin libre et les quilles à l’aréna St-Isidore. « Nous avons pris des décisions exceptionnelles pour une situation extraordinaire » explique Marie-Noëlle Lanthier, conseillère municipale à La Nation.

 « Pour le moment nous ne savons pas si les réunions du conseil seront toujours ouvert au public, aujourd’hui nous suivons l’évolution de la situation » ajoute madame Lanthier. « J’appelle à la prudence, même moi j’évite de sortir si ce n’est pas nécessaire » conclut la conseillère municipale.

Le complexe sportif de Hawkesbury est fermé jusqu'à nouvel ordre 

Hawkesbury ferme le complexe sportif

La municipalité de Hawkesbury a aussi emboité le pas aux municipalités de la région et a annulé l’évènement le Hawkibou. Par voie de communiqué la municipalité a expliqué que ce sont des circonstances exceptionnelles « les circonstances liées au contexte mondial entourant la COVID-19 amènent la prise de nouvelles dispositions visant à ralentir la propagation du virus. La Ville de Hawkesbury désire aviser la population que l’évènement de la fête de Hawkibou qui devait se tenir le mercredi 18 mars 2020 est annulé ». 

La municipalité a aussi décidé de fermer jusqu'à nouvel ordre son complexe sportif » Suivant les directives du Bureau de santé de l’Est de l’Ontario, la Ville de Hawkesbury désire aviser la population de la fermeture préventive de tout le Complexe sportif (salle multi, salles, aréna et piscine), mesure effective le samedi 14 mars 2020 jusqu’à une date à être déterminée plus tard » explique la municipalité par communiqué.

Néanmoins, la ville de Hawkesbury a élu de maintenir la normalité à l’hôtel de ville, « Les activités continuent, mais ça ne veut pas dire que ça ne va pas changer, a précisé Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury. Chaque jour, il y a du nouveau, la situation évolue. »

Alfred-Plantagenet et Champlain suivent la situation

Le conseil du canton d'Alfred-Plantagenet, a décidé de tenir une réunion spéciale le 17 mars à 19 h, devant son comité plénier, pour discuter d'un plan municipal pour faire face à la situation de pandémie. Cette réunion en collaboration avec les conseils du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO). Tandis que le canton de Champlain a tenu une réunion le 12 mars pour examiner le protocole d'urgence du canton en cas de pandémie, pour s'assurer qu'il est à jour et consulte le BSEO sur les protocoles de sécurité publique, tout en continuant à surveiller la situation locale afin de pouvoir conseiller le conseil et les résidents de la région.

Clarence-Rockland maintient les activités

La cité de Clarence-Rockland, contrairement à tous de maintenir la baignade et le patinage prévu pour la semaine de relâche, la cité demande que ceux qui sont malade de na pas y participer. D’un autre coté la cité va suspendre les services de garde pour tous les groupes d’âge du 14 mars au 05 avril.

Jusqu’à l’écriture de ses lignes la municipalité de Russell n’a pas encore pris de décision sur les activités récréatives ou de la municipalité. Cependant l’aréna d’Embrun demeure ouvert au public jusqu'à nouvel ordre, selon un responsable local.

COVID-19

Le nombre de cas confirmés est en baisse partout au Québec. Lundi, le 8 juin, la Santé publique a consigné huit décès à l’échelle du Québec. Cette tendance s’observe aussi dans les Laurentides. À quoi ressemble donc la situation dans Argenteuil?