Les Hawks filent vers les séries éliminatoires

André Farhat
EAP
Les Hawks ont terminé leur saison à domicile le 26 février, avant d’amorcer une séquence de cinq matchs à l’extérieur. Au passage, Le Vert et Blanc s’est assuré une place en séries éliminatoires. Mais quelle place?

Les Hawks sont actuellement au quatrième rang du classement général, ce qui leur confèrerait l’avantage de la glace dans la première ronde des séries éliminatoires. Cependant, Ottawa n’est qu’à cinq points derrière. Avec trois matchs à jouer, les Jr Senators peuvent mathématiquement devancer Hawkesbury.

Pour cela, toutefois, les Hawks doivent perdre tous leurs matchs. Cela semble improbable, étant donné que deux de leurs trois derniers affrontements sont contre Navan et Kemptville, deux des trois pires équipes de la ligue
«On a la mauvaise habitude de jouer au niveau de l’autre équipe», avait déjà affirmé l’entraineur adjoint Marc Berniqué. Les Hawks devront donc être en tout temps concentrés et disciplinés.

Chute contre Smiths Falls
Les Hawks ont perdu leur dernier match à domicile 2 à 3 contre les Bears de Smiths Falls dans une rencontre qu’ils ont pourtant dominée. En plus d’être en possession de la rondelle presque toute la partie, la troupe de Rick Dorval a tiré 49 fois sur le gardien des Bears, Victor Desjardins.
Encore une fois, c’est la finition qui a fait défaut. Autrement, l’équipe a fait preuve d’intensité et de discipline.

Dans la défaite contre Smith Falls, Evan Johnston (21) et Luke Grainger (9) ont chacun marqué une fois et obtenu une passe. Mark Cooper a lui aussi participé aux deux buts des Hawks avec deux aides. Ici: Johnston marque le premier but de la rencontre.

Brouhaha à Brockville
Au chapitre de l’intensité, l’affrontement contre les Braves de Brockville a été exemplaire. Toutefois, on ne peut pas dire de même pour ce qui est de la discipline. Dans un match brutal, interrompu par des bagarres et des expulsions, 27 pénalités ont été décernées, dont 16 contre Brockville.
La partie s’est terminée avec la même intensité, avec des tirs de barrage, où seul Kris Pietroniro a marqué. Grâce à lui, Hawkesbury l’a emporté 6-5.


La relation entre les Hawks et Brockville est très tendue. Ici: en janvier, Patrick Callahan (51) et Ryan Gillespie (25) ont échangé plus que des paroles.

Rien à voir à Navan
Dans un match plus calme à Navan, Kris Pietroniro a une fois de plus trouvé le fond du filet dans une défaite de 5-3 contre les Grads. Le grand centre, acquis en décembre, semble avoir pris confiance depuis le mois de janvier, ce qui ne peut qu’être une bonne nouvelle pour la profondeur de l’équipe.


Arrivé en décembre 2019, l’attaquant Kris Pietroniro (67) a trouvé son rythme et commence à faire sentir sa présence sur la feuille de pointage, ainsi que sur la glace.

Plus que trois
Les Hawks ont trois parties cette semaine, la dernière avant l’après-saison. Mercredi, ils affrontent Nepean, bons derniers de la ligue. Vendredi, c’est un retour dans la poudrière de Brockville. Enfin, les Hawks clôtureront leur saison à Kemptville.