Les Hawks ont laissé filer leur semaine parfaite aux mains d’Ottawa, malgré leur domination sur la glace. La dernière partie à domicile de la saison régulière des Hawks aura lieu ce mercredi 26 février, à 19 h 30 au complexe sportif Robert-Hartley.
Les Hawks ont laissé filer leur semaine parfaite aux mains d’Ottawa, malgré leur domination sur la glace. La dernière partie à domicile de la saison régulière des Hawks aura lieu ce mercredi 26 février, à 19 h 30 au complexe sportif Robert-Hartley.

Les Hawks échappent une semaine parfaite

Les Hawks ont échappé une semaine parfaite dans une défaite crève-cœur. Le mercredi 26 février marque la dernière rencontre à domicile du Vert et Blanc avant les séries éliminatoires.

Il ne reste que six matchs à l'équipe, soit une possibilité de 12 points pour tenter de devancer ou Brockville ou Rockland. La tâche ne sera pas facile, même si la fin du calendrier s'avère clémente pour les Hawks, avec trois affrontements contre des équipes au bas du classement. Et bien que tous les matchs comptent, les deux rencontres contre Brockville vaudront le double.

Une victoire à oublier

« La moitié des gars ne voulait pas jouer ce soir», a déclaré Rick Dorval avec un léger sourire, après une victoire non convaincante de 3-1 des Hawks contre la pire équipe de la ligue, les Raiders de Nepean, « On a la mauvaise habitude de jouer au niveau de l’autre équipe », a ajouté Marc Berniqué, entraîneur adjoint et spécialiste de la défense. 

Il est vrai que les Hawks étaient amputés de nombreux joueurs d'importance – entre autres, le défenseur Drew Rose, les frères Azzaro et Dovar Tinling, ainsi que Zachary Lefebvre, qui ratera le reste de la saison à la suite d'une blessure aux ischio-jambiers.  

Ce fut donc un bon test pour démontrer la profondeur de l'équipe, et certains défenseurs –notamment Sébastien Paquette et Cole Leal– ne se sont pas gênés pour exploiter l'espace que leur offrait Nepean. Les Hawks ont aussi bien profité de l'espace sur le banc des pénalités, le visitant 10 fois! 

 Accordons tout de même du mérite au gardien des Raiders, qui a repoussé 40 des 42 tirs que les hommes de Rick Dorval ont dirigés sur lui.

Les succès des Hawks depuis décembre sont le fruit d’une grande profondeur et de ce qui est peut-être la meilleure défense de la CCHL, composée de joueurs comme le numéro 55, le costaud Sébastien Paquette.

Une défaite à oublier aussi

Le lendemain, les Hawks recevaient les Junior Senators d’Ottawa. Pour l'occasion, l'équipe de courtage immobilier de Hawkesbury Exit Realty Matrix a procédé à une mise au jeu protocolaire, « Les Hawks et Hawkesbury sont indissociables, a dit Tanya Myre, courtière en immobilier chez Exit Realty, et c’est pourquoi il est important pour nous, Exit Realty Matrix, de les appuyer année après année ». 

Contrairement à la veille, les Hawks ont bien amorcé le match, et ont joué avec intensité. Mais, tout comme il semblait manquer un je-ne-sais-quoi dans l'allure d'Ottawa, c'est dans la finition que le Blanc et Vert a manqué d'inspiration, particulièrement en avantage numérique. Ce revers fait d'autant plus mal que le but gagnant est venu à la 18e minute du dernier tiers.  

La partie de samedi a été précédée d’une mise au jeu protocolaire par l’équipe immobilière Exit Realty Matrix Team de Hawkesbury. De gauche à droite:  Owen Cole, capitaine des Junior Senators d’Ottawa , Tanya Myre, Jade Champagne, Sarah Bigelow, Josee Beriault, Iannick Champagne, Jeremy Champagne, Suzanne Blais, et le capitaine des Hawks, Matt Gasuik.

Pour une dernière fois

Les Hawks jouent leur dernier match de la saison régulière à domicile, ce soir, le mercredi 26 février, contre Smiths Falls. Compte tenu du calibre semblable des formations et de leurs positions au classement, l'affrontement risque d'être haut en intensité et en tension. « Les deux équipes ont besoin de ces points-là », a indiqué Jonathan Prevost, analyste et coordonnateur vidéo chez les Hawks. 

L'émotion devrait aussi être palpable dans les gradins, car les Hawks diront au revoir à tous les partisans qui ne pourront se déplacer à l'extérieur. Si les Hawks ont du succès sur la route, ils devraient être de retour au Complexe Robert Hartley à la mi-mars, avec l'avantage de la glace. L’équipe est en confiance.  « Je n’aimerais pas être à la place de l’équipe qui va nous affronter en première ronde », a résumé le défenseur Cole Leal.  

 

COVID-19

Le nombre de cas confirmés est en baisse partout au Québec. Lundi, le 8 juin, la Santé publique a consigné huit décès à l’échelle du Québec. Cette tendance s’observe aussi dans les Laurentides. À quoi ressemble donc la situation dans Argenteuil?