Une partie du mur de soutènement de la rue McGill, où il longe le ruisseau Hawkesbury, doit être réparé. Le conseil de Hawkesbury a approuvé une recommandation de l’administration et du ministère des Travaux publics, de faire une demande d’aide financière provinciale dans le cadre du programme Connecting Links.
Une partie du mur de soutènement de la rue McGill, où il longe le ruisseau Hawkesbury, doit être réparé. Le conseil de Hawkesbury a approuvé une recommandation de l’administration et du ministère des Travaux publics, de faire une demande d’aide financière provinciale dans le cadre du programme Connecting Links.

Le mur de soutènement de la rue McGill a besoin de réparations

Gregg Chamberlain
EAP
Le conseil municipal de Hawkesbury a priorisé la réparation d’une partie du mur de soutènement de la rue McGill, le long du ruisseau Hawkesbury.

Un rapport géotechnique, publié le mois dernier par Stantec Consulting Ltd., recommandait de réparer ou de remplacer la section du mur de soutènement au cours des deux prochaines années. Le cout des travaux est estimé à environ 900 000$, mais il ne fait pas partie du projet de budget initial pour 2020 ni du calendrier décennal de remplacement des infrastructures municipales.

L’administration et le service des Travaux publics recommandent de faire une demande d’aide financière auprès du programme Routes de raccordement aux routes principales, puisque le tronçon du mur de soutènement concerné est situé près de l’intersection de la rue Main et de la rue McGill. Il s’agit d’une artère importante pour la ville, où circulent des camions commerciaux lourds et d’autres véhicules.

Le rapport de Stantec indique que la section du mur de soutènement concernée montre des signes d’instabilité qui pourrait poser des problèmes dans l’avenir si aucune réparation n’est effectuée. Certaines des pierres ont glissé, le remblai de béton se décale et des fissures apparaissent dans le coffrage en béton.

Le rapport note: «Les dégradations observées dans le mur de soutènement ne suggèrent pas qu’une rupture du mur est imminente.» Mais le rapport a également fait remarquer que la poursuite de l’érosion et d’autres facteurs pourraient déclencher des problèmes à l’avenir. Il recommande une surveillance régulière du site jusqu’à ce que les travaux de réparation commencent.

Le conseil municipal a demandé au personnel de préparer et de soumettre une demande au CLP avant la date limite du 22 novembre pour l’examen actuel de la proposition du financement. Les décisions sur les demandes de financement du CLP ne seront pas disponibles avant le printemps 2020, de sorte que le personnel municipal allouera également 900 000$ dans l’ébauche du budget 2020 pour le projet. Cette allocation comprendra à la fois la part de la municipalité et l’aide financière prévue du CLP et de la province.