Le Chenail accueillera les touristes cet été

La Ville de Hawkesbury signera prochainement une entente avec le Centre culturel Le Chenail afin qu’elle s’occupe des services d'information touristique pendant six mois.

Le conseil municipal a approuvé la proposition d’une entente de six mois lors d'une séance spéciale de téléconférence le 29 mai. La mairesse Paula Assaly a dû trancher, la proposition ayant obtenu trois votes favorables et trois votes défavorables.

«Ce n'est pas nécessairement une invitation pour les gens (les touristes) à commencer à venir ici», a déclaré la mairesse Assaly, notant que l'objectif est d'être prêt car le plan par étapes du gouvernement provincial pour relancer l'économie de l'Ontario dans le sillage de la pandémie COVID-19 pourrait avoir comme conséquence d’attirer de nouveau les touristes à Hawkesbury.

Le conseiller Antonios Tsourounakis a présenté la proposition. Il avait rencontré la veille les représentants du Chenail en compagnie de Nicole Trudeau, directrice des loisirs et du tourisme de Hawkesbury, pour discuter de la question.

L'année dernière, la Ville avait conclu une entente de 12 mois avec Le Chenail pour qu’elle s’occupe des services d'information touristique pour l'exercice 2019-2020. La valeur du contrat était de 25 000 dollars.

L’entente d’une durée de six mois est de 15 000 dollars et s'étend du 1er juin au 30 novembre. La Ville et Le Chenail renégocieront toute prolongation à la fin du mois de novembre.

Le plan provincial de lutte contre la pandémie visant à freiner la propagation de la pandémie de COVID-19 a mis fin aux activités de printemps du Chenail. Cette opération comprenait une série de concerts en direct, des expositions d'art et d'autres activités.

Mais, a fait remarquer M. Tsourounakis, le personnel réduit du bureau du centre culturel continue de recevoir des gens qui viennent poser des questions sur des attractions locales comme le parc de la Confédération ou demander à utiliser les toilettes.

«Les gens sortent encore pour se promener dans le parc, a déclaré M. Tsourounakis. Nous ne ferions donc que rembourser une partie des dépenses qu'ils (Le Chenail) ont déjà. Ce n'est pas une grosse somme (à dépenser) pour avoir un visage accueillant à la porte de Hawkesbury.»

Les conseillers Robert Lefebvre, Raymond Campbell et Yves Paquette ont voté contre la proposition, exprimant leur inquiétude quant à la sagesse de toute forme de mise en place d'informations touristiques alors que la province est toujours en état d'alerte sanitaire d'urgence en raison de la pandémie COVID-19.

 Les conseillers André Chamaillard et Lawrence Bogue ont convenu avec la mairesse Assaly et le conseiller Tsourounakis qu'une forme limitée de service d'information touristique par l'intermédiaire du Chenail serait utile.

COVID-19

Le nombre de cas confirmés est en baisse partout au Québec. Lundi, le 8 juin, la Santé publique a consigné huit décès à l’échelle du Québec. Cette tendance s’observe aussi dans les Laurentides. À quoi ressemble donc la situation dans Argenteuil?