L’AEFO conclut un accord de principe hier le 31 mars, avec le gouvernement et CAE pour mettre fin aux grèves dans l’enseignement
L’AEFO conclut un accord de principe hier le 31 mars, avec le gouvernement et CAE pour mettre fin aux grèves dans l’enseignement

Entente entre l’AEFO et le gouvernement

L’Association des enseignants et enseignantes franco ontariens (AEFO) a scellé hier (le 31 mars) une entente de principe avec le gouvernement pour mettre fin à la grève.

L’AEFO a conclu cette entente après 34 jours de négociations avec le gouvernement ainsi qu’avec le conseil des associations d’employeurs (CAE), composé de l’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario ACÉPO) et de l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC), pour le renouvèlement des conventions collectives des enseignants, échues depuis le 31 aout 2019

Les détails de l’accord conclu avec l’AEFO seront rendus publics suite à la ratification de l’entente par les membres du syndicat et par les conseils scolaires. Si acceptée, la nouvelle convention collective sera en vigueur jusqu’au 31 aout 2022.

« L’AEFO tient avant tout à remercier les 12 000 membres du personnel enseignant et suppléant, » a déclaré le président de l’AEFO, Rémi Sabourin.

« Leur appui et leur solidarité ont soutenu nos efforts tout au long d’une ronde de négociation particulièrement laborieuse. Nous remercions également les parents et celles et ceux qui se sont joints à la lutte pour assurer le succès de nos élèves franco-ontariens et l’excellence du système d’éducation public en Ontario », a écrit le leadeur du syndicat par voie de communiqué.

D’autre part, dans un communiqué publié mardi en fin d'après-midi, le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, s'est réjoui de la conclusion de cet accord «En cette période sans précédent, nous sommes résolus à offrir de la stabilité à nos élèves et à notre personnel grâce à cet accord conclu avec les enseignants des écoles de langue française».

Le gouvernement Ford a reculé sur deux des revendications principales de l’AEFO à savoir la taille des classes passant de 28 à 23 élèves et la question des cours obligatoires en lignes, désormais facultatifs.

Work continues on the Ecolomondo project, a “green” addition to Hawkesbury’s industrial sector and the company is optimistic about having its new showpiece recycling facility ready soon.