La mairesse Paula Assaly s’est envolée vers l’Europe cette semaine avec des représentants du Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell. Mission ? Attirer des travailleurs francophones.—
La mairesse Paula Assaly s’est envolée vers l’Europe cette semaine avec des représentants du Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell. Mission ? Attirer des travailleurs francophones.—

Destination Europe. Mission? Attirer de la main d’oeuvre francophone

Cristiana Mandru
EAP
Lorsque Destination Canada joint ses forces à la Ville de Hawkesbury et au Centre de services à l'emploi de Prescott Russell (CSEPR), les employeurs de la région n'ont qu'à gagner: une main-d'œuvre qualifiée francophone recrutée à l'international qui désire s'y installer.

Comme ailleurs au Canada, Hawkesbury souffre d'un manque chronique de main-d'œuvre (peut-être même, davantage dû à l'exode massif des jeunes vers les grands centres). Comment le CSEPR et la ville de Hawkesbury envisagent-ils de résoudre ces lacunes de personnel ? De plusieurs façons, les unes plus créatives que les autres.

Le 12 novembre, une délégation formée de la mairesse Paula Assaly, Murielle Huneault Pilon, agente de liaison, Apollos Gustanar, coordonnateur à l’immigration et Carole Muise, agente de communications, s'est envolée vers l'Europe dans une mission exploratoire, première dans son genre, selon Mme Muise. Leur but est d'attirer du talent francophone de la France et de la Belgique vers Hawkesbury.

« C'est une mission d'exploration, la première fois que le Centre fait ceci. Nous sommes très enthousiastes à l'idée d'ouvrir la voie dans cette direction, afin d'aider nos employeurs à trouver de la force de travail qualifiée », a-t-elle expliqué.

Ils iront rencontrer des candidats, préalablement triés et sélectionnés par les ambassades canadiennes de Paris et de Bruxelles, ainsi que les centres locaux d'emploi, à la suite de la parution de postes disponibles sur le site Internet de Destination Canada. La foire d'emploi accueillera environ 800-900 chercheurs d'emploi par jour, selon Mme Muise. La délégation de Hawkesbury sera là pour une semaine, trois jours à Paris et un jour à Bruxelles, pour vendre Hawkesbury à ces candidats, afin de combler 27 positions dans 13 compagnies locales.

La délégation sera financée par CONtak Solutions, une agence de placement et division de CSEPR et non par la ville de Hawkesbury, tient à préciser Mme Muise.

Une fois la campagne de charme terminée, ce sera au tour des entreprises de choisir parmi les candidats qu'ils préfèrent. Ensuite, dès qu'ils mettront leurs pieds sur la terre de Hawkesbury, ce sera au tour de Apollos Gustanar, coordonnateur à l’immigration, d'entrer en scène, puisqu'il est le premier point de contact des nouveaux immigrants avec leur nouvelle vie, rapporte Mme Muise. Son rôle consiste à les aider à s'intégrer, les guider vers les ressources appropriées, dans le quotidien de leur processus d'adaptation, incluant tout ce qui a trait aux visas et à l'immigration, offrir des visites guidées pour mieux les familiariser avec la région de Prescott-Russell, en leur vendant la bonne qualité de vie d'ici, que plusieurs cherchent, à l'extérieur des grandes villes, d’après Mme Muise.

Le CSEPR de Hawkesbury s'est donné comme double mission non seulement de jumeler le talent local aux entreprises, mais aussi d'attirer de la main-d'œuvre compétente de l'étranger. C'est ainsi qu'est né le partenariat entre le CSEPR et Destination Canada, une société d’État fédérale et principale promotrice du Canada, en tant que marque de commerce et destination taillée pour fasciner une force de travail internationale.