De nombreux propriétaires de véhicules électriques aiment se rassembler derrière cet intérêt commun. Le 5 septembre, à Casselman, à la ferme Drouin, pour une soirée cinéparc, avec cantine et possibilité de dormir sur la propriété.—
De nombreux propriétaires de véhicules électriques aiment se rassembler derrière cet intérêt commun. Le 5 septembre, à Casselman, à la ferme Drouin, pour une soirée cinéparc, avec cantine et possibilité de dormir sur la propriété.—

Véhicules électriques et cinéparc à la Ferme Drouin

André Farhat
EAP
Les cinéparcs ont connu une relative renaissance en raison de la pandémie, alors que les véhicules électriques sont réellement en train de prendre d’assaut le marché automobile. Un homme de Casselman a décidé de combiner les deux, le temps d’un film.

Le 5 septembre prochain, les propriétaires de véhicules électriques et hybrides sont conviés à une soirée hors du commun : du cinéma en plein air, dans leur véhicule électrique, sur une ferme de Casselman.

Ce cinéparc éphémère a été organisé par François Bergeron, en collaboration avec Denis Drouin, copropriétaire de la Ferme Drouin, et l’entreprise Cinéparc Horizon, fondée par deux jeunes de Bourget.

L’idée a germé rapidement dans la tête de François Bergeron. «Le 22 aout, on a eu un évènement à Saint-Hilaire. Il y a eu entre 30 et  50 véhicules Tesla, raconte-t-il. On a discuté de ça et ma mère en a parlé à M. Drouin, qui était très emballé.»

La réponse à l’évènement jusqu’ici a été très forte. Plus de 180 personnes ont manifesté leur intérêt en moins de 48 heures. Il faut dire que la communauté des propriétaires de véhicules électriques est aussi grandissante que serrée. «C’est le fun de s’échanger des trucs, des accessoires, des astuces, explique M. Bergeron. Les autos électriques font l’objet de mises à jour fréquentes, alors il y a toujours de nouvelles fonctionnalités qui s’ajoutent.»

Le film choisi a fait l’objet d’un sondage sur la page Facebook du groupe, mais comme le dit François Bergeron, « On veut un film qui rejoint les plus vieux et les plus jeunes ». Les participants ont choisi haut la main la plus récente version du Roi Lion. Il sera projeté sur un écran gonflable de 40 pieds par 20 pieds.

Et que serait un cinéparc sans cantine? M. Bergeron a prévu un menu incluant du spaghetti, des hotdogs, des frites et bien sûr, toutes sortes de friandises et de croustilles. Ah oui! Et de la barbe à papa.

Pourquoi à Casselman?

François Bergeron a expliqué que compte tenu du grand nombre de propriétaires de véhicules électriques dans la région d’Ottawa, «l'emplacement entre Ottawa et Montréal est donc un bon compromis pour les personnes qui viennent de loin. Plusieurs personnes de la région trouvaient que l'activité du cinéparc de Saint-Hilaire était trop loin. »

Par ailleurs, la ferme Drouin a déjà accueilli un cinéparc mobile. Aussi, et ce n’est pas un mince détail, il y a déjà des bornes de recharge près de l’emplacement. M. Bergeron a recensé une douzaine de bornes Supercharger de Tesla, et trois ou quatre bornes régulières pour les véhicules d’autres marques.

François Bergeron a indiqué qu’après la soirée, les gens pourront dormir sur le terrain de la ferme, soit dans leur véhicule ou sous leur tente, s’ils le désirent.

Pour davantage de détails, les intéressés peuvent consulter la page Facebook de l’évènement : Ciné-Parc/Rassemblement VE