Les pompiers de la municipalité de La Nation ont dû faire face à des vents violents alors qu'ils combattaient un incendie dans un champ de maïs près de Casselman, hier (le 12 mai). Près de cinq heures se sont écoulées et environ 40 acres du champ déchiqueté ont brulé sans qu'il reste des tiges de maïs de l'année dernière, avant que les pompiers ne puissent maitriser la situation et que le feu ne soit éteint.
Les pompiers de la municipalité de La Nation ont dû faire face à des vents violents alors qu'ils combattaient un incendie dans un champ de maïs près de Casselman, hier (le 12 mai). Près de cinq heures se sont écoulées et environ 40 acres du champ déchiqueté ont brulé sans qu'il reste des tiges de maïs de l'année dernière, avant que les pompiers ne puissent maitriser la situation et que le feu ne soit éteint.

Un feu dans les champs de maïs

Gregg Chamberlain
EAP
Un vent violent qui soufflait au-dessus d’un champ de maïs en feu a donné de la difficulté aux pompiers de la Municipalité de La Nation.

Le chef des pompiers, Tobias Hovey, a déclaré que les conditions de vent étaient certainement un facteur déterminant dans les difficultés rencontrées par son équipe pour éteindre un incendie qui s'est déclaré hier (mardi 12 mai) dans un champ comprenant des tiges sèches de plants de maïs de l'année dernière.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Corn field fire proves tough challenge

Le champ de maïs est situé le long de la route de comté 8, près de Casselman. La cause de l'incendie serait le résultat d'un petit feu de débris de branches dans une cour attenants. Des étincelles ou des braises auraient été soufflées dans le champ de maïs voisin qui se serait enflammé.

Les pompiers ont été appelés sur les lieux vers 11h, mais n'ont pas quitté les lieux avant 15h30, car la combinaison de vents forts soufflant de l'ouest et du nord-ouest a rendu difficile la maitrise de l'incendie. Environ 40 acres du champ ont brulé avant que le feu ne soit éteint et que les pompiers aient terminé de vérifier le site pour les "points chauds".

À un moment donné, le chef Hovey a remarqué que le feu avait «sauté» sur une section de tuyau d’incendie et continuait à bruler de l'autre côté. Environ 1000 pieds de tuyau ont été endommagés et devront être remplacés.

Le chef Hovey a noté que le service des incendies a reçu d'autres appels au cours des deux dernières semaines de feux de nettoyage de la cour qui ont échappé à tout contrôle. La Municipalité de Nation n'a pas interdit les feux de printemps comme le font certaines municipalités, mais il existe des instructions sur le site Web de la Municipalité pour les propriétaires qui font le nettoyage de leur cour au printemps.

Les propriétaires sont également invités à éviter d'allumer un feu de débris par temps venteux et à avoir un boyau d’eau à portée de main ainsi qu'un râteau et une pelle pour éteindre le feu de débris lorsqu'ils ont terminé.

«Faites attention aux conditions, a conclu le chef Hovey. Et faites preuve de bon sens.»