Isabelle Péladeau, agente de projet aux Comtés unis de Prescott et Russell, supervise l’évolution du service de transport intermunicipal Transpo PR, inauguré en octobre 2019. Entre autres améliorations, l’ajout de porte-horaires à chaque arrêt de bus permettra aux usagers n’ayant pas accès à Internet de connaitre les heures de passage. —photo André Farhat
Isabelle Péladeau, agente de projet aux Comtés unis de Prescott et Russell, supervise l’évolution du service de transport intermunicipal Transpo PR, inauguré en octobre 2019. Entre autres améliorations, l’ajout de porte-horaires à chaque arrêt de bus permettra aux usagers n’ayant pas accès à Internet de connaitre les heures de passage. —photo André Farhat

Transpo PR estime être sur la bonne voie

Démarré il y a quatre mois, Transpo PR, le service de transport collectif des Comtés unis de Prescott et Russell, explore de nouvelles avenues et apporte quelques améliorations à son service.

« Il va y avoir des porte-horaires sur les poteaux à chaque arrêt, a annoncé Isabelle Péladeau, chargée de projet à Transpo PR. Comme ça, les gens pourront voir les heures de départ et d’arrivée à cet arrêt-là.» Cet ajout physique permettra d’informer les gens qui n’ont pas ou peu accès à Internet.

« Toutefois, on mise beaucoup sur Internet, a précisé Mme Péladeau. Et avec l’application MyGeoTab, les gens voient en temps réel où est rendu l’autobus.»

Par ailleurs, Transpo PR fait un grand nombre de séances d’information pour aller rejoindre la population qui n’est pas branchée. «On a fait 16 séances d’information depuis le 9 janvier, a affirmé Isabelle Péladeau, et on en a 16 autres de planifiées jusqu’à la mi-février.» Ces séances sont organisées un peu partout, et surtout dans les petites municipalités comme Bourget, Cheney, Curran. «On voit qu’il y a des trajets qui ne bougent pas», a-t-elle expliqué. Ces séances d’information ont lieu notamment dans des résidences pour personnes âgées et centres communautaires, avec les services communautaires de Prescott-Russell. D’ailleurs, Transpo PR invite les organismes ou clubs sociaux qui souhaitent organiser une telle rencontre à communiquer avec l’agence.

Lentement mais surement

Depuis le lancement, l’achalandage augment. Pour les deux mois et demi d’opération en 2019, on a compté 125 passagers. En janvier 2020, Transpo PR a enregistré 55 déplacements. Toutefois, précise Isabelle Péladeau, il faut tenir compte du fait qu’après les Fêtes, les gens tendent à rester davantage à la maison, ce qui réduit le nombre d’usagers.

Enfin, Transpo PR explore la possibilité d’ajouter de nouveaux trajets au cours de l’année, selon la demande et les bilans d’activité.


Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.

Les échos du mouvement Black Lives Matter se font retentir dans la région de Russell. En parallèle à la manifestation pacifique organisée récemment, des pressions sont faites pour remplacer le nom de la municipalité et de l’héritage esclavagiste qu’il traine avec lui.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis