Le bureau principal des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) à L'Orignal pourrait être à nouveau ouvert au public en septembre, s'il n'y a pas de résurgence de la pandémie de COVID-19 en Ontario. L'administration travaille sur un plan de réouverture mais, en attendant, la plupart des employés du bureau de l'UCPR continuent de travailler à domicile.
Le bureau principal des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) à L'Orignal pourrait être à nouveau ouvert au public en septembre, s'il n'y a pas de résurgence de la pandémie de COVID-19 en Ontario. L'administration travaille sur un plan de réouverture mais, en attendant, la plupart des employés du bureau de l'UCPR continuent de travailler à domicile.

Les CUPR prépare la réouverture du bureau de septembre

Rédaction
EAP
Si une deuxième vague de COVID-19 n'a pas lieu, les portes des bureaux des Comtés unis de Prescott-Russell pourraient rouvrir au public en septembre.

«Au minimum», a déclaré Stéphane Parisien, administrateur en chef des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), lors de la téléconférence du 24 juin pour le conseil.

Le bureau principal des CUPR, rue Court à L'Orignal, est fermé, tout le personnel travaillant à domicile, depuis le début de la pandémie COVID-19 au printemps. Avec le début du plan de relance économique du gouvernement provincial pour l'Ontario, quelques membres du personnel sont maintenant de retour au bureau, mais l'accès est toujours fermé au grand public, à une exception près.

L'entrée est limitée aux personnes qui doivent se rendre au bureau des infractions provinciales et au greffe du tribunal, au deuxième étage du bâtiment. Elles doivent téléphoner à l'avance pour prendre les dispositions nécessaires à l'entrée, puis attendre devant la porte jusqu'à ce que l'employé des CUPR qui les attend les laisse entrer pour monter directement à l'étage du greffe, puis ressortir une fois qu'elles ont terminé.

L'administration des CUPR travaille actuellement sur un plan visant à permettre au public d'accéder à nouveau au bureau des CUPR pendant la première semaine complète de septembre. Parisien a noté que cela dépend également de l'état de la situation pandémique en Ontario à ce moment-là.