Elle danse avec le plus grand papillon diurne au Canada. Le Monarque, considéré comme symbole spirituel ou encore esprit de la forêt, fait partie de la vie de Shanna Steals. Une histoire d’amour ensoleillée qui n’est pas prête de s’estomper. On pourrait dire que les Monarques ont légèrement changé la vie de Shanna, directrice générale du Conseil des arts de Prescott-Russell, et de son mari. Car c’est dans leur maison d’Alfred qu’ils font désormais l’élevage des chenilles. « L’année dernière, en allant à Vankleek Hill, au Gardon Path, la propriétaire Tara m’a fait visiter son élevage de Monarques, appelé aussi insecte du soleil, et j’ai trouvé ça absolument génial ! », raconte-t-elle. Quelques heures après mon départ de chez Shanna, le papillon est sorti de sa chrysalide. Elle l’a appelé Annie en mon honneur. "
Elle danse avec le plus grand papillon diurne au Canada. Le Monarque, considéré comme symbole spirituel ou encore esprit de la forêt, fait partie de la vie de Shanna Steals. Une histoire d’amour ensoleillée qui n’est pas prête de s’estomper. On pourrait dire que les Monarques ont légèrement changé la vie de Shanna, directrice générale du Conseil des arts de Prescott-Russell, et de son mari. Car c’est dans leur maison d’Alfred qu’ils font désormais l’élevage des chenilles. « L’année dernière, en allant à Vankleek Hill, au Gardon Path, la propriétaire Tara m’a fait visiter son élevage de Monarques, appelé aussi insecte du soleil, et j’ai trouvé ça absolument génial ! », raconte-t-elle. Quelques heures après mon départ de chez Shanna, le papillon est sorti de sa chrysalide. Elle l’a appelé Annie en mon honneur. "

La passion de Shanna Steals

Elle danse avec le plus grand papillon diurne au Canada. Le Monarque, considéré comme symbole spirituel ou encore esprit de la forêt, fait partie de la vie de Shanna Steals.

On pourrait dire que les Monarques ont légèrement changé la vie de Mme Steals, directrice générale du Conseil des arts de Prescott-Russell, et de son mari, Richard Lorrain. Car c’est dans leur maison d’Alfred qu’ils font désormais l’élevage des chenilles. « L’année dernière, en allant à Vankleek Hill, au Gardon Path, la propriétaire Tara m’a fait visiter son élevage de Monarques, appelé aussi insecte du soleil, et j’ai trouvé ça absolument génial ! », raconte-t-elle.

Et c’est dans sa cour arrière qu’elle trouve pour la première fois une chenille sur une feuille d’asclépiade (ndlr : Milweed en anglais). Elle prend une petite vidéo de la chenille en train de manger, fait des recherches sur internet et, à sa grande surprise, c’était un Monarque en devenir.


« Les chenilles se nourrissent des feuilles de cette plante que j’avais derrière la maison !, s’était-elle alors réjouie. Nous avons alors décidé de laisser les plantes malgré le fait qu’elles s’étendent rapidement. Nous les entretenons, en prenant soin de ne pas nuire aux chenilles. »

Lisez la version intégrale de l'article à la page 8 du Reflet-News du 4 septembre 2019 ou à la page 2 du Carillon du 6 septembre 2019

Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.

Les échos du mouvement Black Lives Matter se font retentir dans la région de Russell. En parallèle à la manifestation pacifique organisée récemment, des pressions sont faites pour remplacer le nom de la municipalité et de l’héritage esclavagiste qu’il traine avec lui.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis