Le centre de traitement des déchets de l’est de l’Ontario va connaitre de l’expansion dans les années à venir, afin de réduire les émissions d’odeurs qui affectent une grande partie des citoyens de Casselman, La Nation et de Moose Creek
Le centre de traitement des déchets de l’est de l’Ontario va connaitre de l’expansion dans les années à venir, afin de réduire les émissions d’odeurs qui affectent une grande partie des citoyens de Casselman, La Nation et de Moose Creek

Enfouissement, odeurs et projet de développement

«Le développement du site d’enfouissement s’inscrit dans la démarche de poursuite de nos opérations. Il a pour but de servir les citoyens et aussi de pallier la problématique des odeurs.»

Depuis quelques années les citoyens de plusieurs collectivités, dont Casselman, St-Isidore et Moose Creek, vivent un vrai calvaire olfactif. La raison : une odeur nauséabonde qui s’invite dans l’air et rend la vie difficile aux citoyens de cette région.

 Le centre de traitement des déchets de l’est de l’Ontario (EOWHF), propriété de la société GFL Environmental Inc, est la principale cause de ces odeurs. Ce site, situé dans le canton de North Stormont, à environ cinq kilomètres au nord--ouest du village de Moose Creek, et à cinq kilomètres à l’est de Casselman, subira..

LISEZ L'ARTICLE INTÉGRAL EN PAGE 3 DU REFLET-NEWS
Enfouissement, odeurs et projet de développement

Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.

Les échos du mouvement Black Lives Matter se font retentir dans la région de Russell. En parallèle à la manifestation pacifique organisée récemment, des pressions sont faites pour remplacer le nom de la municipalité et de l’héritage esclavagiste qu’il traine avec lui.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).