Le conseil municipal de Casselman interdira l’utilisation des sacs et des pailles de plastique, dans les commerces de la municipalité, d’ici 2021. Une décision qui découle des effets néfastes de ces sacs sur l’écologie
Le conseil municipal de Casselman interdira l’utilisation des sacs et des pailles de plastique, dans les commerces de la municipalité, d’ici 2021. Une décision qui découle des effets néfastes de ces sacs sur l’écologie

En 2021, plus de plastique à Casselman

Ayoub Jlila
EAP
«Nous avons adopté la résolution et nous sommes prêts pour interdire complètement les sacs et les pailles en plastique dans les commerces de la municipalité.»

Le maire Daniel Lafleur et ses conseillers ont adopté, lors de la séance ordinaire du conseil municipal de Casselman du 11 février dernier, une résolution stipulant que les commerçants de la municipalité ne peuvent plus offrir des pailles et des sacs de plastique pour les emplettes dans leurs commerces.

Cette décision survient après une réflexion de près d’une année et demie. Le 16 octobre 2018, un rapport a été présenté au conseil municipal, qui propose d’encourager les commerçants à bannir l’utilisation des sacs de plastique minces fournis aux clients ainsi que les pailles de plastique. «Les sacs en plastique sont un véritable problème écologique pour la planète et pour la municipalité. Le plastique coloré étant non recyclable, il était temps de prendre cette décision», a expliqué le maire de Casselman, Daniel Lafleur.

Une décision qui n’a pas été prise unilatéralement par la municipalité, puisque les commerçants étaient entendus depuis 2018 et avaient leur mot à dire, a assuré le maire de Casselman. «Nous avons discuté avec les commerçants et la majorité sont en accord avec la municipalité. Quelques-uns parmi eux ont banni les sacs de plastique de leurs commerces depuis quelques mois.»

Le maire de Casselman Daniel Lafleur

 Malgré l’adoption par le conseil municipal, l’interdiction n’est pas applicable tout de suite, elle ne sera effective qu’à partir du 1er janvier 2021. Cela est dû à une demande faite par les commerçants qui ont demandé un délai afin d’épuiser les stocks existants.

  «Il faut que nous retournions à nos anciennes habitudes, utiliser les sacs de papier», a rétorqué Daniel Lafleur. C’est ainsi que le maire de Casselman a proposé une alternative aux sacs de plastique. Concernant un possible impact négatif sur le chiffre d’affaires des commerçants, Daniel Lafleur assure qu’il n’y aura aucun impact, en assurant que les gens vont utiliser leurs propres sacs. «Sinon, les commerçants vont vendre les sacs en papier comme ce qui se fait actuellement avec les sacs de plastique», a conclu le maire de Casselman, Daniel Lafleur.

L’interdiction des sacs de plastique est devenue un enjeu national, puisque le Canada veut une interdiction totale de ces sacs dans les commerces en 2021. Le pays produit environ trois millions de tonnes de déchets plastiques chaque année et seulement 10 à 12% sont recyclés. Le reste se retrouve dans des décharges ou dans l’environnement.