Des dizaines de familles, habitant la rue Bourque à Limoges, ont manifesté leur désaccord face au projet de modification de zonage, relatif à la propriété située sur le lot 30.
Des dizaines de familles, habitant la rue Bourque à Limoges, ont manifesté leur désaccord face au projet de modification de zonage, relatif à la propriété située sur le lot 30.

Des résidents de Limoges s’insurgent contre un projet immobilier

Ayoub Jlila
EAP
  «On vous demande de réfléchir consciemment. Si vous décidez de voter pour la modification du règlement de zonage, nous, les citoyens de La Nation, on s’en souviendra au cours des prochaines élections municipales», a lancé un résident de Limoges aux conseillers municipaux de La Nation

La salle où se déroulait la réunion du conseil municipal de La Nation était complètement remplie, le soir du lundi 24 février, par des dizaines de familles.

 La raison de cette présence en masse, c’est l’annonce d’une consultation publique en vue de modifier le règlement de zonage 2-2006, relatif à la propriété située sur le lot 30, Concession 2 et située au 31, rue Bourque, à Limoges, dans le but de modifier la catégorie de zonage, pour permettre la construction de deux blocs de trois maisons en rangées.


Les citoyens de la rue Bourque sont inquiets et croient que le projet nuira à l’esthétique du voisinage, qui comprend des maisons de type unifamiliale et jumelée, et que la circulation engorgera la rue.

«C’est inacceptable. Je me suis installé dans cette zone d’habitation parce qu’il n’y a pas de vis-à-vis. Aujourd’hui avec ce projet immobilier, j’aurais des voisins qui verraient directement dans mon jardin», a lancé un résident aux conseillers de La Nation. Un autre voisin a déclaré qu’il avait eu des garanties, de la part du promoteur immobilier à qui il a acheté le terrain, qu’il n’y aurait aucune construction dans la zone sujette à débat.

Une forte opposition de la part des citoyens de la rue Bourque contre une demande de  modification  au  règlement  de zonage 2-2006, relative à la propriété localisée sur lot 30,  Concession 2. Afin de bâtir deux  blocs  de  trois  maisons  en rangées. 

Le conseiller Francis Brière, qui présidait la réunion, a indiqué aux citoyens que leurs inquiétudes étaient compréhensibles. Il a fait allusion au fait que même si le conseil s’oppose à la construction de ce projet, le promoteur immobilier pourrait porter l’affaire devant les tribunaux compétents.

Ce projet immobilier est en suspens depuis 2016, date à laquelle René Laflèche, représentant Ghisline Bourque, avait soumis une demande de modification au règlement de zonage 2-2006. À l’époque, le but de modifier la catégorie de zonage était de permettre la construction de trois blocs quadruplex (total 12 unités). Les voisins avaient démontré certaines inquiétudes envers la densité proposée par le demandeur.

L’esthétique du voisinage et le stationnement sur la rue étaient les points importants des inquiétudes

Le demandeur a depuis modifié sa demande en conséquence. M. Laflèche propose maintenant deux blocs de trois maisons en rangée, devenant beaucoup plus acceptable avec l’esthétique de la rue Bourque. Malgré cela, les voisins demeurent réticents et menacent même de  faire avorter la modification de zonage.