La Municipalité de Casselman souhaite que le ministère des Richesses naturelles surveillent davantage les pêcheurs sur glace. Quelques incidents, au cours de laquelle une cabane a été brûlée et l'autre abandonnée, ont motivé la sortie des élus de Casselman.
La Municipalité de Casselman souhaite que le ministère des Richesses naturelles surveillent davantage les pêcheurs sur glace. Quelques incidents, au cours de laquelle une cabane a été brûlée et l'autre abandonnée, ont motivé la sortie des élus de Casselman.

Casselman veut une surveillance accrue des pêcheurs sur glace

La municipalité de Casselman ne veut pas que deux incidents qui s’étaient produits en 2017 et en février dernier, avec l’abandon d’une cabane sur la glace et l’incendie d’une autre, ne deviennent une habitude pour les friands de la pêche sur glace.

Le maire et les élus auront à l’œil les pêcheurs cet hiver, mais surtout ce qu’ils font de leur cabane, qu’ils installent en grand nombre sur la rivière Nation Sud. Car il y a deux ans, un pêcheur avait laissé sa cabane sur la rivière et, à la fonte des glaces, cette dernière s’était échouée sur une petite ile, au nord le la municipalité.

En février dernier, un homme avait été aperçu en train de mettre le feu à sa cabane et de laisser sur la glace les débris incendiés. Des gestes intolérables selon le conseil.

Le maire Daniel Lafleur explique que la municipalité utilise l’eau de la rivière et la filtre pour que les citoyens puissent l’utiliser. « C’est de la pollution qu’ils causent », a-t-il déclaré.

En effet, il devient de plus en plus coutume pour certains pêcheurs d’abandonner leur cabane et, à moins d’une intervention du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, les cabanes abandonnées, même brulées, continueront à polluer les cours d’eau. Les élus de Casselman demandent au ministère d’appliquer une loi et qu’il resserre la surveillance sur le territoire de l’Est ontarien.

Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.

Les échos du mouvement Black Lives Matter se font retentir dans la région de Russell. En parallèle à la manifestation pacifique organisée récemment, des pressions sont faites pour remplacer le nom de la municipalité et de l’héritage esclavagiste qu’il traine avec lui.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis