Amanda Simard.

Amanda Simard rallie les rangs du Parti libéral

« J’ai pris la dernière année, et plus, pour réfléchir sérieusement, et la conclusion est claire : c’est le Parti libéral de l’Ontario qui partage mes valeurs, qui respecte et qui comprend réellement les gens de chez nous, nos particularités, nos défis et nos besoins »

C’est en ces quelques mots que la députée de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, a annoncé ce jeudi qu’elle ralliait les rangs du Parti libéral de l’Ontario. L’annonce a été faite ce jeudi après-midi en compagnie du chef intérimaire du parti, John Fraser.

La décision du gouvernement Ford relativement au Commissariat des services en français et son abandon du projet d’Université de l’Ontario français avait convaincu l’ancienne conseillère municipale du Canton de Russell de devenir députée indépendante et ce,  à peine quelques mois après avoir été élue députée provinciale de la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell sous la bannière du Parti progressiste-conservateur. 

Lors des élections de juin 2018, la circonscription était détenue depuis 37 ans par le Parti libéral.

Mme Simard devient la sixième députée à du Parti libéral à l’Assemblée législative de l’Ontario.

«Cet hôpital est un atout pour la municipalité. Il va mettre à la disposition des citoyens des médecins spécialistes, ainsi que des soins de santé diversifiés», a déclaré le maire de Casselman, Daniel Lafleur.

Après l’installation d’un bureau régional de santé dans la municipalité, il y a de cela quelques années, Casselman va se doter d’un hôpital satellite de l’Hôpital Général de Hawkesbury (HGH).

«Nous avons adopté la résolution et nous sommes prêts pour interdire complètement les sacs et les pailles en plastique dans les commerces de la municipalité.»

Le maire Daniel Lafleur et ses conseillers ont adopté, lors de la séance ordinaire du conseil municipal de Casselman du 11 février dernier, une résolution stipulant que les commerçants de la municipalité ne peuvent plus offrir des pailles et des sacs de plastique pour les emplettes dans leurs commerces.

Prescott-Russell

Le Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell a fait l’annonce, aujourd’hui, d’un nouveau programme de formation subventionné pour les préposés en soins de soutien personnel (PSSP).

«Nous avons bien entendu votre appel lié au besoin criant de PSSP!, a affirmé la ministre des Soins de longue durée, Merrille Fullerton. Ils sont le pilier de notre système de soins de longue durée.» La ministre et députée de Kanata-Carleton était dans les bureaux du Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) pour dévoiler un programme de formation des PSSP dans la région.

La communauté sera appelée à contribuer au financement du complexe sportif de Limoges à hauteur de 500 000$. Une collecte de fonds, destinée aux fondations familiales, privées et aux entreprises, vient d’être lancée par la municipalité de La Nation

Au terme de la séance ordinaire du conseil municipal de la municipalité de La Nation, il a été décidé de lancer une campagne de collecte de fonds pour bâtir le complexe sportif au sud de l’école Saint Viateur de Limoges. C’est la société People First Fundraising Solutions qui va soutenir la municipalité dans cette démarche auprès d’un large éventail de donneurs et de fondations, afin d’atteindre le but des 500 000$.»

La municipalité de Casselman pourrait s’offrir les services de la société Service Line Warranties of Canada, afin de garantir une couverture pour la réparation de conduites d'eau, d'égouts et de plomberie pour les résidents de la municipalité.

C’est lors de la séance ordinaire du conseil municipal de Casselman, le 27 janvier, que les membres ont assisté à une présentation sur  la mise en place du programme de la société Service Line Warranties Of Canada.

Cinquante pompiers de La Nation et de Glengarry Nord ont travaillé d’arrachepied, la nuit du mardi 11 février, pour éteindre l’incendie d’une maison. Heureusement, les propriétaires n’étaient pas chez eux au moment de l’incendie.

La nuit du mardi 11 février a été mouvementée dans la municipalité de La Nation, à la suite d’un incendie qui a ravagé une maison sur la concession 8.

Les pompiers de la municipalité ont reçu un appel d’urgence à 23h31, concernant un incendie dans une maison. Les postes 100, 200 et 300 du Service des incendies de La Nation se sont déplacés rapidement sur les lieux, aidés par trois postes de Glengarry Nord.

On sait tous que l’entrepreneuriat constitue l’un des principaux moteurs de croissance économique de l’économie canadienne. Ce que l’on sait moins c’est que les entrepreneurs sont une espèce menacée, peut-être à cause même du principal trait de caractère qui fait leur force: on ne leur permet pas d’être faibles, qu’ils soient des femmes ou des hommes, ils sont toujours censés être motivés et travailler très fort, selon Doreen Ashton Wagner, animatrice de groupe et organisatrice d’évènements communautaires.

«La santé mentale, c’est très, très important pour un entrepreneur. Il y a beaucoup d’isolement dans le lot des entrepreneurs. C’est d’autant plus difficile quand on vit ça en couple, a-t-elle constaté. Mon partenaire d’affaires (depuis 20 ans) était mon mari et il n’est pas évident de faire l’équilibre. On n’en parle pas assez.»

Forte de plus de 25 ans d’expérience en entrepreneuriat, dont 20 ans aux côtés de son mari, Mme Ashton s’est rebâti une nouvelle identité, à la suite d’un surmenage, il y a quelques années. Elle a mentionné le rapport du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), qui cite les entrepreneurs comme ayant un des taux les plus élevés de suicide, pour mettre en garde les entrepreneurs.

«La mentalité courante n’est pas saine. Il faut se permettre du repos», a-t-elle constaté.

Pour sa part, elle est allée au fond du gouffre, mais elle en est ressortie plus forte, avec une idée bien précise qui la guidera dorénavant dans sa vie et ses affaires. Avec un peu de recul, elle est arrivée à se forger une nouvelle identité, fondée sur trois principes qui guident désormais sa vie: prendre du temps pour soi, du temps pour son couple et travailler judicieusement. C’est ce plan de vie qui l’aide à rester en équilibre entre l’amour (son amour-propre, son mari, sa famille, ses amis et sa communauté) et son entreprise, ce même plan qui est son «filet de sécurité», selon Mme Ashton.

Sa nouvelle entreprise, à l’image de la recherche de soi qu’elle a entamée sur elle-même, s’appelle For Love and Business (Pour l’amour et l’entrepreneuriat) et c’est «une communauté pour les femmes entrepreneures qui cherchent à mieux équilibrer l'amour (famille, amis et obligations) avec la gestion et le maintien d'une entreprise», selon Mme Ashton. Parmi les services qu’elle offre: de la consultation, du coaching pour les femmes entrepreneures, de la production évènementielle ainsi que des conférences pour les consœurs en affaires (voir plus bas).

«Je suis convaincue que l'AMOUR mérite une place permanente à la table des affaires», pourrait vraiment résumer la motivation principale de Mme Ashton, autant dans sa vie que dans les affaires. Je crois que si seulement nous pouvions admettre plus librement que l'AMOUR détermine ce que nous faisons - ou devrions faire - dans les affaires, alors nous serions beaucoup plus avancés. Tant les femmes que les hommes.»

La communauté représente, pour Mme Ashton, une famille élargie, dans un certain sens, un espace puissant, avec l’amour au centre. Sa communauté à elle ce sont les femmes entrepreneures, qu’elle désire aider dans leur chemin entrepreneurial. «Quand je me lève le matin, ce que je veux faire, c'est aider d'autres femmes dans leur parcours de création d'entreprise», a-t-elle observé sur sa page Internet.

C’est un peu cela qui est à l’origine des «Consœurs en affaires», le titre de ses rencontres cinq à sept qu’elle organise à travers le territoire de Prescott-Russell et aussi de Stormont Dundas et Glengarry. Son but c’est de réunir des femmes entrepreneures de la région, afin de leur offrir un espace où elles pourront rencontrer et discuter avec d’autres femmes dans une situation similaire, pour comprendre et partager des expériences communes.

L’entrepreneuriat au féminin, pour Mme Ashton, c’est habituellement une affaire de cœur: les femmes vont souvent créer une entreprise autour de la famille, pour être plus proches et pouvoir s’en occuper. Si leur travail dans le monde corporatif ne leur laisse pas assez de temps ou de flexibilité pour s’occuper de leur famille, elles choisissent parfois de le quitter (comme ce fut le cas pour Mme Ashton).

«L'amour — pas seulement ce que nous aimons, mais qui nous aimons et comment, quand et pour quelles raisons — est tout ce que nous faisons dans les affaires, que nous aimions l'admettre ou non. La plupart du temps, on s’arrange autour de notre famille. Alors, quand ça ne fonctionne plus, quand il y a un manque d’équilibre entre nos priorités, c’est à ce moment-là qu’on se brule.»

C’est dans cette perspective qu’elle veut avoir ces conversations avec ses Consœurs en affaires, pour qu’elles songent dès le départ à connaitre leurs paramètres, leurs limites, pour qu’elles s’entourent des bonnes personnes, des bonnes ressources et enfin qu’elle puisse les aider à se poser les bonnes questions. Les réponses, elles devront les découvrir à travers leurs propres expériences, mais au moins, leur démarche ne sera pas à l’aveuglette. Maintes fois, c’est une question d’avoir quelqu’un qui nous tient le miroir pour voir plus clair, d’après l’expérience de Mme Ashton.

Dans ses projets d’avenir, elle planifie de mettre sur pied un centre d’aide aux entrepreneurs. «Ce serait un espace de travail collaboratif ainsi que certains services d’accompagnement stratégiques pour les entrepreneurs», a-t-elle expliqué. Ce projet mettrait à profit les études de maîtrise multidisciplinaire qu’elle entreprend présentement, sur le thème de l’entrepreneuriat féminin dans un contexte rural canadien, rarement abordé dans les ouvrages spécialisés, selon  Mme Ashton.

«Une chose dont je suis sure, c'est que le fait d'être mariée et de faire des affaires avec mon conjoint est quelque chose qui a forgé ma personnalité. Et cela colore ce qui me passionne le plus et la façon dont je le vois: l'esprit d'entreprise. Surtout l'entrepreneuriat féminin», a-t-elle conclu rayonnante.

Prescott-Russell

Démarré il y a quatre mois, Transpo PR, le service de transport collectif des Comtés unis de Prescott et Russell, explore de nouvelles avenues et apporte quelques améliorations à son service.

« Il va y avoir des porte-horaires sur les poteaux à chaque arrêt, a annoncé Isabelle Péladeau, chargée de projet à Transpo PR. Comme ça, les gens pourront voir les heures de départ et d’arrivée à cet arrêt-là.» Cet ajout physique permettra d’informer les gens qui n’ont pas ou peu accès à Internet.

La neige fraiche et la réouverture des pistes de motoneige dans la Forêt Larose ont surement fait plaisir aux amateurs de motoneige le weekend dernier.

Les Comtés unis de Prescott et Russell (UCPR), la ville d'Ottawa et le Club de motoneige de l'est de l'Ontario (CMEO) ont conclu un accord de compromis, le 7 février dernier, qui permet aux motoneigistes locaux et visiteurs d'accéder aux sentiers de la Forêt Larose et à ceux que la Ville entretient dans ses zones rurales.

READ THE ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Snowmobile trails open again in Prescott-Russell

Le club Pickleball Rockers vient de réussir l’organisation du premier tournoi de pickleball à Embrun et tente d’établir un tournoi interclub annuel dans la région de Prescott-Russell.

«Pour une première édition, le tournoi a été un réel succès.» C’est ainsi que Marc Corriveau, le coorganisateur de la première édition du tournoi de pickleball, a exprimé sa joie, à la suite du succès de cette édition qui s’est déroulée le 24 janvier dernier, au dôme sportif d’Embrun. Organisé par le club Pickleball Rockers, le tournoi, qui se déroulait sur une seule journée, a vu la participation de 13 équipes, soit 26 athlètes, qui se sont affrontées dans les deux catégories, récréative et élite.

Staff at Winchester District Memorial Hospital are ready should a coronavirus case show up at their door.

“We’re always prepared for someone to come walking in the door with something,” said Cholly Boland, president and chief executive officer for Winchester District Memorial Hospital (WDMH), during a phone interview February 6.

La Nation

«Tout ce qu’on demandait c’est d’ajouter un deuxième conseiller pour représenter la population de Limoges. Avec ces propositions ils veulent diviser le village. C’est certain que je voterai contre les trois scénarios proposés.»

C’est ainsi que Ginette Beaudry, une résidente de Limoges, a exprimé sa colère lors de la deuxième journée de consultation publique au sujet de nouvelles délimitations des quartiers que propose de mettre en oeuvre la municipalité. Les 4 et 5 février, la Municipalité de La Nation a organisé deux consultations publiques, l’une au Centre récréatif de la Saint-Isidore, la deuxième à l’école Saint-Viateur, à Limoges.

La Nation

À cause de l’augmentation de l’évaluation foncière et de l’inflation, les taxes vont augmenter de 1,8% cette année pour les résidents de La Nation, une première depuis trois ans.

Le lundi 27 janvier, le conseil municipal de La Nation a adopté son budget 2020. Un des premiers points saillants du budget c’est le montant en immobilisations qui s’élève à 34 millions de dollars, une somme importante, destinée à soutenir la municipalité dans ses dépenses habituelles ainsi qu’à investir dans plusieurs projets importants que La Nation tente d’achever cette année. Le deuxième point c’est l’augmentation des taxes de 1,8%, une première depuis une période de maintien des taxes au plus bas niveau au cours  des trois dernières années.

Russell

There’s a new bridge in Russell Township, for the benefit of nature lovers everywhere.

Officials for the South Nation Conservation Authority (SNC) and the municipality gathered at the J. Henry Tweed Conservation Area, near the Village of Russell, December 5, for the official unveiling of various improvements to the nature area’s facilities, along with shoreline restoration work.

Snowmobilers in Prescott-Russell want to get back on the Larose Forest trails before winter is over.

“I’m asking you, in the name of all the businesses and snowmobilers, to reopen the trails as soon as possible,” said Mario Meloche, a snowmobiler and owner/operator of Rockland Marine, during the January 29 session of the United Counties of Prescott and Russell council (UCPR).

Prescott-Russell business owners are invited to test the speed of their Internet connection.

The United Counties of Prescott-Russell (UCPR) wants to find out the state of local Internet service for businesses in the region. The Internet connection speed survey is part of an overall project, in partnership with the Eastern Ontario Regional Network, to find ways to improve local connectivity for businesses in the area.

Le 14 janvier dernier avait lieu la première réunion du conseil d’administration de la toute nouvelle Caisse Desjardins Ontario, qui regroupe depuis le 1er janvier l’ensemble des caisses populaires ontariennes.

«Nous travaillerons à faire de la nouvelle entité une caisse à la fois agile et efficace, et connectée sur ses membres et leurs réalités locales, grâce, entre autres, à la mise en place de différents comités de liaison sur son territoire», a lancé Stéphane Trottier, le nouveau président du conseil d’administration de la Caisse. Le conseil de la nouvelle Caisse Desjardins est composé de 17 membres élus et de deux observateurs.

Embrun

Cette année, pas moins de 500 personnes ont assisté au Carnaval d’Embrun. Avec ses activités sportives, récréatives, artistiques et de découverte, cet évènement, considéré comme l’un des plus anciens de la région, continue à séduire autant de monde. Une fierté pour le village et pour l’association des loisirs communautaires d’Embrun qui l’organise.

Malgré le froid, la neige et la pluie verglaçante, le carnaval d’hiver répand une chaleureuse ambiance festive parmi les membres de la communauté d’Embrun. Cette année, plus de 500 personnes d’Embrun et des environs se sont déplacées pour participer aux différentes activités du carnaval, sous la gouverne des membres de l’Association des loisirs communautaires du village ainsi que certains bénévoles.

Les responsables régionaux de la santé publique travaillent avec leurs homologues provinciaux et fédéraux pour surveiller la situation du coronavirus dans l'est de l'Ontario.

«Pour être prudents, nous continuons à surveiller la situation en Chine et à l'échelle internationale, a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin-chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), qui chapeaute la région de Prescott-Russell, entre autres. Bien que le risque pour notre région soit faible pour l'instant, nous sommes prêts à répondre à tout cas potentiel dans notre région, s'il devait se produire.»

READ THE ENGLISH VERSION
Regional health unit monitors coronavirus situation

Prescott-Russell

A dispute about insurance coverage between the United Counties of Prescott-Russell and the Ontario Federation of Snowmobile Clubs has closed many popular snowmobiling trails in the Prescott-Russell region.

“If we’re lucky, we’ll get something resolved for the local club,” said Louis Prévost, planning and forestry director for the United Counties of Prescott-Russell (UCPR). “It’s a big part of our (winter) economy.”

Prescott-Russell

La région de Prescott-Russell recevra plus de 4 millions de dollars de la province, en fonds d'aide aux infrastructures.

Les huit municipalités et les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) recevront cette année de l'argent du Fonds ontarien pour l’infrastructure communautaire (FOIC). Le ministère de l'Infrastructure de l'Ontario a annoncé, le 20 janvier, l'allocation de fonds du FOIC pour tout l'est de l'Ontario.

Glengarry-Prescott-Russell

Amanda Simard is now Glengarry-Prescott-Russell’s new Liberal MPP, but the welcome is not as warm in the riding as it was among her fellow Liberal MPPs at Queen’s Park.

“The executive of the Glengarry-Prescott-Russell Liberal Association is deeply disappointed in the appointment of Amanda Simard,” stated the local Liberal riding association in an email to media. “The 12 members of the executive unanimously rejected the appointment of Mrs. Simard.”

Rural Internet service in Prescott-Russell could become faster and better than ever when a private-sector upgrade project gets underway.

“We have many (service) towers which will be upgraded over the next few months,” said Chris Phillips, Xplornet sales manager for Eastern and Northern Ontario who met, along with several company officials, with United Counties of Prescott and Russell council (UCPR), January 15, to explain the company’s Connect to Innovate project (CTI).

La municipalité de La Nation veut inciter une frange plus jeune de la population à venir s’y établir. Pour y arriver, elle misera sur un partenariat avec la boîte de production Effet Papillon, fondée par trois membres du groupe humoristique ottavien Improtéine.

 Une subvention de 17 900 $ du Programme d’appui à la francophonie ontarienne (PAFO) permettra à La Nation de produire cinq vidéos promotionnelles mettant en valeur des personnalités et des entreprises locales.

Prescott-Russell

A report on the state of ambulance services in Eastern Ontario says the provincial government should focus more attention on a better dispatch system and less on plans for amalgamating regional ambulance programs

The Eastern Ontario Wardens’ Caucus (EOWC), which represents the 11 counties in the region, along with the cities of Ottawa and Cornwall, completed its in-depth review of ambulance service and paramedic services in the region. Marc-André Périard, director of emergency services for the United Counties of Prescott and Russell (UCPR), summarized the results of the report for the eight mayors on UCPR council during their Wednesday committee of the whole session.

Prescott-Russell

The United Counties of Prescott and Russell is leading its community partners through the elaboration of a regional Community Safety and Well-Being Plan.

The process was launched in the summer of 2019 and the final plan must be adopted by January 1, 2021, as per the requirement from the Province of Ontario. A multi-sectoral advisory committee was created in the fall, and has since met twice. The committee’s work will be to examine the community’s assets, assess gaps, and develop strategies to enhance community safety and well-being for residents of Prescott and Russell.

North Stormont

A “green energy” company is taking the Ford Progressive Conservative government to court for its controversial cancellation of a wind farm project that was almost finished and ready to start generating power.

EDP Renewables Canada has filed an application with the Ontario Superior Court for a judicial review of the provincial government’s revoking of the company’s Renewal Energy Approval licence (REA) for its Nation Rise wind farm project. The 100-megawatt project is located in North Stormont Township, with several of the 29 wind turbines erected near the border of North Stormont, The Nation Municipality, and Russell Township.

Casselman

«Aquatria a été construite sur mesure pour répondre aux besoins des retraités de l'Est ontarien. Nous sommes bien fiers que nos efforts aient été reconnus au niveau national, une bonne nouvelle pour la résidence, les investisseurs, les résidents et la communauté»

C’est avec ces mots que la directrice des soins de la résidence, Rose Cohen s’est exprimée pour décrire sa joie après l’obtention du prix Most Outstanding Bespoke Retirement Community in Canada 2019.

Ontario

Les enseignantes et enseignants franco-ontariens, membres de l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) seront en position légale de faire la grève à compter du 16 janvier 2020. Il s'agira d'une grève du zèle qui touchera principalement les tâches administratives.

Les parents devront composer avec ce fait dès ce jeudi, à la suite de l’annonce du président de l'AEFO, Rémi Sabourin. Ce mouvement, qui est une première phase, survient après de longues discussions entre l’AEFO et leurs membres, qui, rappelons-le, s’étaient prononcés à 97% en faveur d’une grève, lors d'un vote qui s'était déroulé du 18 au 20 décembre 2019. Selon Marilyne Guèvremont du service des communications de l’association, cette grève débutera le 16 janvier sans savoir quand elle prendra fin.