Algues bleu vert détectées dans l’eau de la Nation

Des algues bleu vert auraient été détectées en septembre dernier, dans la rivière Nation sud, à la hauteur de Chesterville.

L’analyse des ces algues n’avait toutefois pas révélé de traces d’algues toxiques. C’est le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario qui, après avoir étudié un échantillon, en avait fait l’annonce. Mais les autorités ne veulent prendre aucun risque.

À LIRE ÉGALEMENT :

Les toxines de ces algues sont produites par les cyanobactéries et peuvent jouer sur la santé des consommateurs. Ces derniers peuvent souffrir de maux de tête ou encore d’irritations cutanées, mais peuvent également être frappés plus durement par des vomissements et d’intenses maux de ventre.

C’est la première fois qu’une telle découverte est faite dans la rivière de laquelle la municipalité tire son eau pour la traiter et la servir aux résidents. Le maire de Casselman, Daniel Lafleur, ne se dit pas inquiet et se veut rassurant.

« Ce n’est pas chez nous. C’est à Chesterville. Il n’y a pas de problème. Pour le moment, il n’y a pas de crainte à y avoir. L’hiver, ça dort. Comme c’est là, ce n’est pas là. Faut pas peser sur le bouton panique. La Nation Sud s’occupe de ça. Et, à Chesterville, ils ont coupé le barrage », a rassuré le maire.

Du côté de l’Agence ontarienne des eaux, on explique qu’il n’existe aucun traitement spécifique qui puisse être appliqué à l’algue bleu-vert. Une usine de traitement d’eau comme celle de Casselman est bien équipée pour réduire au minimum les risques de prolifération des cyanobactéries.


Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.

Les échos du mouvement Black Lives Matter se font retentir dans la région de Russell. En parallèle à la manifestation pacifique organisée récemment, des pressions sont faites pour remplacer le nom de la municipalité et de l’héritage esclavagiste qu’il traine avec lui.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis