L’investiture du Bloc Québécois avait lieu le 20 juillet dernier et c’est Yves Destroismaisons qui se portera candidat pour le Bloc Québécois.
L’investiture du Bloc Québécois avait lieu le 20 juillet dernier et c’est Yves Destroismaisons qui se portera candidat pour le Bloc Québécois.

Yves Destroismaisons choisit au Bloc Québécois

Rédaction
EAP
Les membres du Bloc Québécois ont choisi Yves Destroismaisons pour représenter le Bloc Québécois dans Argenteuil-La Petite Nation lors de la prochaine élection fédérale.  

C’est le député Luc Desilets, de Rivière-des-Mille-Îles, qui en a officiellement fait l’annonce lors d’une investiture virtuelle qui a rassemblé plusieurs députés, militants et citoyens, le 20 juillet dernier. «C’est un honneur pour moi de représenter le Bloc Québécois dans Argenteuil-La Petite Nation. C’est avec enthousiasme et en y mettant toutes mes énergies que j’entends relever ce défi. Souverainiste depuis toujours, j’adhère entièrement aux valeurs du Bloc Québécois et je suis convaincu que le Québec a tout en main pour s’assurer d’un avenir prospère et plus vert. L’équipe du Bloc a réalisé de nombreuses avancées pour le Québec au cours du dernier mandat, notamment par son indéfectible appui à l’agriculture, dénonçant les brèches à la gestion de l’offre et coparrainant un projet de loi pour mettre fin à la pénalité fiscale liée au transfert intergénérationnel des fermes familiales, de faire valoir Yves Destroismaisons. C’est le Bloc qui a talonné le gouvernement pour corriger les lacunes dans la gestion de la pandémie, qui est intervenu pour qu’une aide soit versée aux PME et pour que les programmes soient adaptés aux travailleurs. C’est le Bloc qui a exigé le remboursement des billets d’avion et dénoncé l’octroi de généreux contrats sans appel d’offre aux proches des libéraux. C’est aussi sur le Bloc que les citoyens d’Argenteuil-La Petite Nation pourront compter pour s’assurer que notre région prenne activement part à la relance. Chez nous, ça passe entre autres par une hausse de l’aide financière à tous les aînés de 65 ans et plus, par davantage de logements sociaux et par une véritable desserte Internet haute vitesse, un dossier que j’ai à cœur.» 

 D’ailleurs, M. Desilets avait de bons mots pour le candidat : «En termes d’engagement dans le milieu, la feuille de route de Yves est éloquente.  Ses multiples implications au sein de comités, associations et organismes de la région démontrent à quel point il est recherché pour son approche professionnelle et sa fiabilité dans la réalisation des mandats qui lui sont confiés. Mais surtout, ce que ce haut niveau d’engagement révèle, c’est qu’il est d’abord et avant tout au service de ses gens et de sa communauté. C’est sa priorité numéro un et c’est ce qui fera de Yves un excellent député. Nous avons hâte de travailler avec lui.» 

M. Destroismaisons dit avoir hâte de rencontrer les gens sur le terrain pour échanger. Il en sera à sa deuxième élection.  Il avait terminé au 2e rang derrière le député libéral Stéphane Lauzon. Reconnu pour son engagement dans Argenteuil-La Petite Nation, Yves Destroismaisons voit son implication politique comme s’inscrivant dans la continuité de son parcours. Bachelier en travail social, il a œuvré durant plus de 30 ans dans le réseau de la santé, notamment en prévention du suicide et en développement communautaire et social.