La Ville de Lachute aura un nouveau maire en Bernard Bigras-Denis qui a obtenu plus de 955 voix d’avance sur le maire sortant Carl Péloquin. Il est accompagné de sa conjointe Cassandra Choquette
La Ville de Lachute aura un nouveau maire en Bernard Bigras-Denis qui a obtenu plus de 955 voix d’avance sur le maire sortant Carl Péloquin. Il est accompagné de sa conjointe Cassandra Choquette

Une vague de confiance pour l’équipe de Bigras-Denis  

Mylène Deschamps
EAP
La dynamique campagne et le programme étoffé d’Équipe Vision Lachute auront séduit les électeurs de la Ville de Lachute qui ont porté au pouvoir l’ensemble des candidats, dont le nouveau maire Bernard Bigras-Denis avec 2465 votes, plus de 955 voix d’avance sur son opposant.

C’est avec émotion et fierté qu’il s’est adressé à ses partisans qui lui ont octroyé prudemment la victoire vers 22h30 dimanche soir dernier à son local de campagne. «Je suis prêt à travailler pour vous et j’ai très hâte de travailler avec mes coéquipiers», de se réjouir celui qui devra déposer un 1er budget en décembre prochain. M. Bigras-Denis œuvre chez Cristini comme directeur de produits et fera la transition entre son emploi actuel et son nouveau rôle de maire pour se consacrer à 100% à la Ville de Lachute d’ici quelques semaines. 

Les électeurs n’ont pas fait de cas de son inexpérience en politique municipale, lui qui a su s’entourer de deux conseillers chevronnés, Guylaine Cyr Desforges (élue par acclamation et 3e mandat à la municipalité) et Hugo Lajoie (3e mandat consécutif avec une écrasante majorité) et d’une équipe diversifiée et représentative (3 femmes, la jeunesse, les aînés et le communautaire). Rappelons que M. Bigras-Denis avait mordu la poussière par 19 votes face à Patrick Cadieux lors des élections municipales de 2017 au district 1. 

L’équipe Vision Lachute a eu leur première formation mardi dernier à la MRC d’Argenteuil et est consciente de la charge de travail qu’ils auront à accomplir. «On ne retrouvera pas les projets les plus innovateurs dans ce budget-ci.  On va pousser pour certains points, mais on doit faire confiance à l’administration en place, qui va nous présenter un premier budget administratif.  Il faut être responsable. L’année prochaine, le budget sera complètement à notre saveur», prévient le nouveau magistrat.   

L’attraction de la rue principale, le Festival Lachute en fête et la zone de réduction de vitesse à 40 kilomètres-heure dans toutes les zones résidentielles seront les premiers dossiers traités. Mais M. Bigras-Denis veut aussi rendre des comptes aux citoyens d’ici 6 mois pour expliquer les investissements majeurs dans le projet de bibliothèque municipale transférée dans une église patrimoniale rue principale, un projet lancé par l’ancienne garde de l’équipe Mayer, donc voilà plus de 8 ans. L’administration Péloquin avait expliqué le ralentissement des derniers travaux causés par des coûts élevés des matériaux et le manque de main-d’œuvre dus à la pandémie des 18 derniers mois, mais estimait que le tout devait être enfin complété au cours de la prochaine année.  

M. Bigras-Denis a aussi indiqué qu’il veut être éclairé rapidement sur le dossier chaud d’eau colorée à l’usine de filtration construite à grands frais et dont plusieurs travaux de plus de 5,5 millions ont eu lieu au cours des derniers mois avec l’installation d’un nouveau système de traitement du fer et du magnèse. Selon plusieurs citoyens de certains quartiers, les problèmes ne seraient toujours pas réglés.  

En fin de soirée dimanche, M. Bigras-Denis a été ému du professionnalisme de son prédécesseur Carl Péloquin, qui est venu le féliciter dans son local de campagne et qui a souhaité bonne chance à lui ainsi qu’à toute son équipe vers 22h45. «Je ne me présentais pas contre Carl Péloquin, mais bien pour la Ville de Lachute et j’aimerais le remercier», a-t-il aussi souligner dans son premier discours.