Vicki Labelle, conseillère en orientation à la polyvalente Lavigne, avec trois élèves qui pourraient profiter du programme mis en place par la MRC d’Argenteuil. On retrouve de gauche à droite sur la photo: Jérémie Finlayson, Vicki Labelle, Maïka Demers et Kellyanne Brisebois.
Vicki Labelle, conseillère en orientation à la polyvalente Lavigne, avec trois élèves qui pourraient profiter du programme mis en place par la MRC d’Argenteuil. On retrouve de gauche à droite sur la photo: Jérémie Finlayson, Vicki Labelle, Maïka Demers et Kellyanne Brisebois.

Un projet de la MRC vient en aide aux élèves en difficultés d’Argenteuil

Benoit Deschamps
EAP
La réussite des jeunes d’Argenteuil s’avère être au centre des priorités pour la société de développement économique de la MRC d’Argenteuil. Un projet de soutien sera de retour pour une deuxième année consécutive afin de venir en aide monétairement aux jeunes du secondaire qui doivent consacrer deux semaines en été à étudier pour les épreuves de reprise.  

En effet, lorsqu’un élève termine son année scolaire en échec dans une matière de base, les cours d’été sont dispensés par la CSRDN pendant deux semaines du lundi au vendredi entre 9h et 15h dans la région de Saint-Jérôme. Soucieux de permettre à ces jeunes de se libérer de leur emploi d’été et compréhensif face aux temps à prévoir pour se déplacer à plusieurs kilomètres de leur endroit d’études, la MRC d’Argenteuil a démarré un projet l’an dernier afin d’inciter ces jeunes à se prendre en main et de valoriser l’éducation. «Dès le début de la pandémie en mars 2020, nous étions préoccupés par les effets collatéraux du confinement. Les écoles ayant été fermées, nous cherchions une façon de venir en aide aux élèves les plus affectés par cette situation hors du commun», de déclarer Carl Péloquin, instigateur du projet initié en 2020. L’an dernier, sept jeunes de la région d’Argenteuil ont bénéficié d’une aide monétaire compensatoire afin de pouvoir consacrer deux semaines complètes à leurs études en plein été.  Le taux de réussite des élèves aux cours d’été se situerait autour de 75%. 

 Ce projet de la société économique et de développement de la MRC d’Argenteuil a été réalisé de concert avec les différents employeurs de la région. «Les jeunes élèves en difficultés scolaires doivent pouvoir se reprendre et nous voulions leur offrir des conditions gagnantes afin qu’ils puissent optimiser leur potentiel», ajoute le maire.  

Concrètement, Vicki Labelle, conseillère en orientation à la Polyvalente Lavigne, établit une liste d’élèves ciblés avec l’équipe-école. Elle leur offre ensuite la participation de la MRC en offrant un service d’autobus aux élèves n’ayant pas de moyen de transport de la maison vers la polyvalente Lavigne et le transport vers l’école secondaire de Mirabel à Saint-Janvier au quotidien. De plus, lorsque l’élève occupe un emploi d’été, la MRC offre une «bourse en argent», soit une compensation monétaire qui sert à couvrir les pertes de salaire encourues pendant ces deux semaines de cours. Cet incitatif permet à plusieurs jeunes de ne pas décrocher et ainsi passer au niveau suivant dès septembre. «Cette année, le projet a pris de l’ampleur et nous comptons offrir un soutien à une centaine d’élèves en difficultés de la 3e à la 5e secondaire», d’ajouter Mme Labelle. 

Rappelons que ces jeunes ont vécu l’école en présentiel à raison d’une journée sur deux depuis le mois de novembre 2020. Les effets collatéraux se feraient sentir, principalement en troisième secondaire, là où les jeunes n’ont pas encore tout à fait développé leur autonomie. Afin d’obtenir le diplôme d’études secondaires, un élève doit réussir, entre autres, les cours de mathématiques, de science et d’histoire de 4e secondaire ainsi que le français et l’anglais de 5e secondaire. «Nous désirons travailler en amont et permettre au plus grand nombre de jeunes possible d’atteindre les plus hauts niveaux», explique Mme Labelle. 

À quelques jours des évaluations finales de fin d’année, Mme Labelle estime que certains élèves réussiront à «sauver» leur année et que le projet au final pourrait aider une quarantaine d’élèves en juillet 2021. C’est Marie-France Larose, commissaire au développement économique volet employabilité, qui établit le lien avec les différents employeurs des élèves participants au projet. Les employeurs doivent réorganiser les plages horaires afin de libérer les jeunes qui désirent s’inscrire à la session d’été qui aura lieu du 5 au 16 juillet.  

Le jeune participant au projet doit signer un contrat moral avec l’employeur et il s’engage à respecter les termes de l’entente. Au final, la société de développement économique et son directeur, Dany Brassard, espèrent augmenter l’employabilité des jeunes d’Argenteuil à moyen et long terme. Mme Labelle souligne que la Polyvalente Lavigne s’implique également en remboursant le cout des cours d’été à ses élèves à même le budget annuel. La réussite scolaire est valorisée et jusqu’ici, les jeunes rencontrés se sentent appuyés. Plusieurs lui signifient leur gratitude et semblent disposés à fournir les efforts pour réussir.  

La MRC d’Argenteuil regroupe neuf municipalités et son budget est composé des cotisations de celles-ci. Le gouvernement du Québec participe également sous la forme de subventions diverses, dont certaines reliées à la COVID-19. Rappelons que le MEQ a modifié le régime pédagogique pour l’année scolaire en cours et que la deuxième et dernière étape est pondérée à 65%, permettant ainsi à quelques élèves d’améliorer leurs résultats finaux en fin de parcours.