Nathalie Bélanger, nouvelle propriétaire et initiatrice du projet, ouvrait les magnifiques portes ancestrales de l’Espace Saint-Gilles, situé sur la route des Outaouais à Brownsburg-Chatham (Cushing), dimanche dernier.
Nathalie Bélanger, nouvelle propriétaire et initiatrice du projet, ouvrait les magnifiques portes ancestrales de l’Espace Saint-Gilles, situé sur la route des Outaouais à Brownsburg-Chatham (Cushing), dimanche dernier.

Porte ouverte réussie pour l’Espace culturel Saint-Gilles!

Mylène Deschamps
EAP
C’est sous un soleil radieux que le nouvel Espace culturel Saint-Gilles a repris vie dimanche dernier aux abords de la rivière Outaouais à Brownsburg-Chatham (secteur Cushing) ouvrant à nouveau ses portes ancestrales avec l’art en piédestal.  

Le public a assisté au récital offert par le Quatuor de trompettes de Rosemère Big Band, alors qu’à l’extérieur des auteurs de la région procédaient à une séance de dédicace.  Louise Rosemma Gauthier, Francois Jobin et Serge Lord étaient présents. 

C’est dans cette ancienne église, bâtie en 1830, que seront présentés plusieurs spectacles, dont le 1er officiel avec le duo Saratoga, composé de Michel-Olivier Gasse et Chantal Archambault, de Saint-André d’Argenteuil (Carillon), le 18 septembre prochain à 20h. Après la sortie de leur dernier album, Ceci est une espèce aimée, ils ont reçu la mention script de l’année 2020 à l’ADISQ pour leur spectacle. Nul autre que Susie Arioli, formule trio, complétera la série de quatre spectacles le 11 décembre. Cinq autres événements musicaux ont déjà été annoncés pour l’hiver, dont le duo Fortin-Poirier le 6 février et Antoine Laporte, pianiste, le 23 avril. 

Nathalie Bélanger, qui a acquis l’édifice en juin 2020, concrétise un rêve de jeune fille.  Elle qui a étudié au conservatoire de musique, mais qui a travaillé comme infirmière dans le Grand Nord, est très fière de cet espace de liberté et de création et semble déterminée à faire sa place dans le milieu d’Argenteuil. «Cet espace vient dynamiser les efforts de chacun», souligne Mme Bélanger, qui travaille en partenariat avec plusieurs organismes, dont La branche culturelle.  Cet organisme offrira, entre autres, en ces lieux des ateliers d’expression dès septembre prochain.  Parcours vers l’enchantement, offert par Gabrièle Fontana les dimanches, propose sept ateliers de découvertes bien ficelés comprenant les matériaux nécessaires. 

La grandeur du bâtiment et les qualités acoustiques qu’offre son enceinte ont aussi donné l’idée d’y présenter des films de répertoire, dont le 1er, La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Ce film coup de poing, qui était malheureusement sorti au même moment que les premières restrictions sanitaires, sera présenté le jeudi 23 septembre à 19h30, un film à voir absolument avec ses adolescents et qui peut créer de belles discussions familiales. Nomadland de Chloé Zhao, suivra le jeudi 14 octobre.  Le ciné-club La branche est partenaire avec l’Association cinémas parallèles du Québec et vous pouvez y consulter l’horaire complet à cinemasparalleles.qc.ca. 

Un événement festif multidisciplinaire gratuit pour toute la famille est prévu pour souligner les Journées de la culture, le dimanche 26 septembre prochain. Il n’y a pas à dire, ça grouille d’activités et de passion pour un public avide d’expériences nouvelles.