C’est avec l’idée de participer à l’effort collectif et de retrouver les bancs d’école en classe que les jeunes de la région, dont Maude Gilbert et Laurie Côté, ont reçu le vaccin.
C’est avec l’idée de participer à l’effort collectif et de retrouver les bancs d’école en classe que les jeunes de la région, dont Maude Gilbert et Laurie Côté, ont reçu le vaccin.

Plein gaz pour la vaccination des 12 à 17 ans

Rédaction
EAP
La campagne de vaccination chez les jeunes de 12 à 17 ans a débuté lundi dernier sur le site Clic santé.

Le vaccin ARN messager de Pfizer sera administré aux 12 ans et plus. À la lumière des tests par la compagnie pharmaceutique, le comité sur l’immunisation du Québec recommande ce dernier. 

Les établissements de santé et de services sociaux seront responsables d'organiser la vaccination des jeunes fréquentant un milieu scolaire durant les semaines du 7 juin et du 14 juin. On doit s'assurer que les élèves et leurs parents reçoivent les informations pertinentes puisque les parents devront remplir un document de consentement pour les adolescents de 14 ans et moins. 

La vaccination sera aussi offerte les soirs et les fins de semaine pour les familles désirant se faire vacciner en bulle familiale, pour les élèves de 6e année ayant déjà 12 ans, ou encore pour les 16 ou 17 ans qui sont au cégep ou qui fréquentent un centre de formation professionnelle ou d'éducation des adultes. 

Après les deux doses de ce vaccin, qui a été approuvé par Santé Canada, l’efficacité vaccinale serait près de 99,8%.  On souhaite ainsi limiter la propagation dans la population plus vulnérable et ainsi assouplir les règles. 

Il est souhaité d'atteindre une couverture vaccinale de 75 % pour l’ensemble de la population avant l'administration de la deuxième dose chez les jeunes de 12 ans et plus. 

En date de lundi, 55,2% des Québécois ont reçu un premier vaccin.