Le cours d’eau urbain visé par cette action est un ruisseau traversant plusieurs lots résidentiels dans Lachute et Brownsburg-Chatham, avant de rejoindre la rivière de l’Ouest.
Le cours d’eau urbain visé par cette action est un ruisseau traversant plusieurs lots résidentiels dans Lachute et Brownsburg-Chatham, avant de rejoindre la rivière de l’Ouest.

Octroi de fonds pour restaurer un cours d’eau urbain

Patrick Hacikyan
EAP
Le financement du ministère de l’Environnement permettra l’aménagement d'infrastructures vertes dans le bassin versant du ruisseau Urbain à Lachute.

Les berges du ruisseau Urbain traversant les secteurs des rues Hughes, Urbain, Dupré, Laurier et du chemin de la Grotte connaissent des problèmes d'écoulement d'eau de surface en aval du bassin versant du cours d'eau, depuis une vingtaine d’années. Conséquemment, le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a accordé une aide financière de 259 000 dollars à la Ville de Lachute pour rectifier la situation. L’aide financière fait partie du programme Climat municipalités - Phase 2 du ministère. 

Le ruisseau en question a été modifié au courant des années 1970 lors de périodes de construction dans le secteur. Il a notamment eu une partie de son tracé modifié pour le rendre rectiligne. Ceci a entrainé des problèmes de débordement et possiblement d’érosion qui se manifestent notamment lors des crues printanières et fortes précipitations. La Ville de Lachute ainsi que la MRC d’Argenteuil ont mandaté l'organisme de bassin versant de la rivière du Nord (Abrinord) pour procéder à la première phase du projet.       

Contactée par L’Argenteuil, Mélanie Lauzon, d’Abrinord a spécifié que la nature des actions qui seront portées seront de l’ordre d’aménagements hydrographiques. « Il s’agit surtout de restaurer certaines propriétés de milieux naturels existants afin d’en améliorer le potentiel de rétention d’eau », explique Mme Lauzon. Un étang sera créé afin de favoriser la réabsorption des eaux de crues dans la nappe phréatique. Plusieurs buttes de déviation seront construites afin de protéger les résidences du secteur. Un aménagement pour réduire le débit sera également mis sur pied à un endroit précis du ruisseau, juste avant qu’il ne passe par les canalisations souterraines. « Il s’agit de dévier la trajectoire de l’eau afin de réduire son débit et de créer un bassin de sédimentation ainsi que d’installer une grille de protection, ce qui facilitera l’entretien et minimisera les risques d’obstruction de la conduite », explique Mme Lauzon. 

Le besoin pour ces aménagements se fait sentir depuis plusieurs années. Les travaux effectués permettront également la protection de plusieurs espèces d’amphibiens dont possiblement la rainette faux-grillon qui a modifié certains plans de construction dans l’Outaouais par le passé. De multiples espèces de poissons bénéficieront également de ces aménagements.  

« La Ville de Lachute, sise au cœur d'une nature abondante, a compris l'importance de restaurer un ruisseau urbain pour favoriser la résilience de la population qui habite ce secteur aux aléas climatiques, particulièrement aux risques d'inondations. Les milieux rendent des services écologiques fondamentaux et constituent des éléments essentiels pour l'adaptation aux changements climatiques. Je félicite la Ville de Lachute et ses partenaires pour leur recours aux infrastructures vertes plutôt qu'à toute autre solution pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens », a déclaré Agnès Grondin, députée d’Argenteuil lors de l’annonce du financement de cette initiative, le 8 février dernier.