Réductions de la limite de vitesse ainsi que la mise en place d’un projet pilote visant à améliorer la sécurité sur la route 329, à Gore.  
Réductions de la limite de vitesse ainsi que la mise en place d’un projet pilote visant à améliorer la sécurité sur la route 329, à Gore.  

Nouvelles mesures pour sécuriser la route 329  

Rédaction
EAP
Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, ainsi que la députée d'Argenteuil, Mme Agnès Grondin, annoncent des réductions de la limite de vitesse ainsi que la mise en place d’un projet pilote visant à améliorer la sécurité sur la route 329, à Gore.  

Ainsi, depuis le 15 juillet dernier, la limite de vitesse de deux secteurs, présentement à 90 km/h, sera réduite à 70 km/h entre le chemin du Lac-Chevreuil et le chemin Arnott et à 80 km/h entre le chemin Arnott et le chemin Scott. Un panneau de signalisation temporaire est présentement installé afin d’aviser les usagers de la route du changement. 

 Le secteur visé entre le chemin du Lac-Chevreuil et le chemin Arnott fera également l’objet d’un projet pilote. L’objectif de celui-ci est d’analyser l’influence du marquage sur le comportement des usagers de la route dans le but qu’ils respectent la limite de vitesse affichée. En effet, dès la mi-août, l’application d’une série de bandes transversales de plus en plus rapprochées de chaque côté de la voie de circulation créera l’illusion d’une accélération du véhicule, dans le but de sensibiliser le conducteur à sa vitesse pratiquée. « L'annonce d'aujourd'hui prouve encore une fois que le gouvernement est à l'écoute des citoyennes et des citoyens qui réclament depuis une dizaine d’années une solution pour contrer la vitesse excessive et le bruit sur ce chemin panoramique qu’est la route 329. En tant que députée du comté d'Argenteuil, je suis heureuse des changements qui seront apportés dans le secteur du noyau villageois du canton de Gore. Les comportements excessifs en matière de vitesse et de bruit se sont exacerbés depuis la pandémie, et je souhaite sincèrement que ce projet pilote puisse rayonner sur d’autres sections des routes 329 et 364, où ces conduites importunes sont aussi observées. Je tiens à rappeler que, par notre comportement, nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour améliorer la sécurité routière et respecter la qualité de vie des communautés que l’on traverse», d’évoquer Agnès Grondin, députée du comté d’Argenteuil  

Jusqu’à l’automne 2021, des relevés de vitesse seront compilés et analysés avant et après l’application du marquage au sol afin d’évaluer l’effet de chaque mesure sur le site ciblé entre le chemin du Lac-Chevreuil et le chemin Arnott. De trois à quatre semaines sont nécessaires entre chaque étape pour faire l’analyse des données.