Julie Sans Cartier, présidente des Lynx, et Sylvain Paradis, de la Fondation Jérémie Paradis, ainsi que trois jeunes nouveaux lynx qui fouleront les terrains de soccer de la région.
Julie Sans Cartier, présidente des Lynx, et Sylvain Paradis, de la Fondation Jérémie Paradis, ainsi que trois jeunes nouveaux lynx qui fouleront les terrains de soccer de la région.

Les Lynx de Lachute entament la saison

Patrick Beauséjour
EAP
Avec plus de 330 inscriptions, la présidente Julie Sans Cartier est très heureuse du nombre d’adhésions pour l’organisation des Lynx de Lachute, qui a entamé sa saison à la mi-mai.  

Encore plus impressionnant de la part des Lynx, cette année le taux de fille dans l’organisation est de 40 %, ce qui s’approcherait d’un record pour l’organisation. «Pour nos jeunes filles, c’est l’occasion de s’améliorer et de prendre leurs places», dénote la présidente. 

L’an passé fut une saison particulière. Vu l’air ambiant apporté par la pandémie, il n’y a eu que 190 inscriptions. Pour comparaison, en 2019, il y avait 400 lynx dans l’organisation. L’annonce du gouvernement Legault permettant à nouveau les activités sportives extérieures en groupe de 25 personnes dès le 11 juin semble avoir convaincu les parents de retourner leur marmaille sur les terrains. Julie et son équipe ont retroussé leurs manches pour attirer à nouveau les sportifs, notamment avec la carte Lynx qui permet plusieurs rabais dans des entreprises locales, dont plusieurs restaurants et magasins.   

En 2021, c’est le retour de la fameuse catégorie TIMBITS, les U4 à U8. La catégorie des minis-lynx, mais la plus importante étant la catégorie phare de toute organisation, celle qui fait foi de la santé du soccer dans une ville. Et du côté des Lynx, le soleil brille puisque certains Lynx adolescents participeront aux entrainements des plus petits, ce qui est formateur autant pour les petits que les plus grands. 

De plus, un nouveau programme sera intégré au système, celui centre du Développement du Club (CDC), un ajout majeur pour la suite des choses du soccer québécois, une révolution, semble-t-il. Le programme, propulsé par Soccer Québec, cible les 9 à 12 ans, qui vise carrément un changement de philosophie majeur. Voici les grands points qu’on vise avec ce programme : un environnement sécuritaire, des activités amusantes, dynamiques, et significatives, le dépassement de soi et des opportunités de compétition. Se faire de nouveaux amis et tomber amoureux du ballon viendraient en prime! 

On part aussi de quatre grands principes, soit aucune sélection, même encadrement pour tous, aucune équipe fermée et favoriser le travail par atelier. Le programme veut surtout aider les jeunes à évoluer et s’améliorer tout le long de la saison.  

Julie Sans Cartier est une passionnée de «foot», il ne fait aucun doute. Elle a le chapeau de présidente et est fière joueuse avec l’équipe féminine des 30 ans et plus.  Elle est très heureuse du retour de ses «ma tante», comme elle dit avec un grand sourire. La mère de trois garçons, dont deux joueurs des lynx, sera sur les terrains probablement 8 jours sur 7! En plein cœur de l’euro 2021, les lynx frappent dans le mille pour débuter une belle saison.