France Lyonnais, enseignante en arts plastiques à la polyvalente Lavigne. 
France Lyonnais, enseignante en arts plastiques à la polyvalente Lavigne. 

Les arts comme antidote à la pandémie

Patrick Beauséjour
EAP
C’est avec enthousiasme que France Lyonnais, une passionnée par son métier d’enseignante, présente le projet de fin d’année en arts plastiques des élèves de secondaire 1 à 5 de la polyvalente Lavigne à la Galerie-boutique de la route des arts.

Le thème choisi cette année est «Les desserts», un projet scolaire qui revient aux trois ans. En cette année particulière, le sujet était porteur d’espoir pour les jeunes adolescents: «À cause de la pandémie, nous voulions un projet bonbon!» de s’exclamer France Lyonnais.  

Par les années passées, les projets de fin des années des élèves étaient exposés directement à la salle d’accueil de la polyvalente Lavigne dans un chaos sympathique. Pandémie oblige, les enseignants ont dû composer autrement afin de permettre aux élèves de faire voir le fruit de leur travail. Le désir était de consolider les œuvres dans un même lieu, malgré la situation et c’est en collaboration avec la route des arts que les projets seront exposés rue Clyde. Les jeunes de tous les cycles sont très fiers d’être exposés dans une galerie professionnelle ce qui rajoute à la motivation, d’ajouter Mme Lyonnais.  

Le défi était de taille cette année, car il faut rappeler que les secondaires 3, 4 et 5 étaient en présentiel une journée sur deux durant presque toute l’année. «Il est difficile d’enseigner le relief sur zoom», d’expliquer Mme Lyonnais. Au lieu des sept projets par calendrier scolaire, cette année, ils ont à peine terminé trois ou quatre travaux, selon les classes.  

Lise-Anne Bernatchez, qui entame sa 22e année dans le domaine des arts, accueille les visteurs avec plaisir jusqu’au 16 mai prochain.