Le 30 novembre, la santé publique a recommandé de fermer les portes de l’école L’Oasis aux prises avec une éclosion de cas de covid-19 depuis près d’un mois.
Le 30 novembre, la santé publique a recommandé de fermer les portes de l’école L’Oasis aux prises avec une éclosion de cas de covid-19 depuis près d’un mois.

L’école L’Oasis ferme pour une durée indéterminée

Mylène Deschamps
EAP
L’École L’Oasis ferme ses portes pour une durée indéterminée afin de mettre fin à une éclosion de covid-19 qui sévit depuis près d’un mois.

Sous la recommandation de la santé publique, le Centre de service scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN) ainsi que la direction de l’école menée par Isabelle Gordon depuis mars dernier ont décidé de mettre un frein à la propagation avec une fermeture complète. 

Les enseignants ainsi que les parents ont été avisés le 30 novembre que l’école se fera dorénavant à la maison puisque les cas ne cessaient de progresser. On assure que l’organisation devrait se faire rapidement, les protocoles ayant été bien établis depuis le début de la pandémie. Dix membres du personnel ainsi que 34 élèves ont été testés positifs. Ce sont les deux classes préscolaires qui ont été fermées les premières, suivies d’une classe de 1re année. Puisque la plupart des enfants présentent des symptômes légers ou sont même asymptomatiques, il devient difficile de gérer la situation. «Le constat que l’on fait, c’est que nos petits n’ont pas ou peu de symptômes, dénote Nadyne Brochu, responsable des communications, qui assure que les autres écoles d’Argenteuil ne présentent pas de problématiques majeures. Nous recommandons aux parents de continuer de respecter les mesures sanitaires aussi à l’extérieur de l’école. En mettant l’épaule à la roue, on aide nos milieux scolaires qui font preuve de vigilance et de résilience depuis le début.» 

Avant la fermeture, un test par gargarisme pour un dépistage massif a été effectué à l’ensemble du personnel et des enfants afin de connaître le nombre réel de cas. Cependant, il faut noter que beaucoup d’élèves étaient absents L’école primaire lachutoise, considérée fortement défavorisée, regroupe deux classes préscolaires, 11 classes du 1er au 3e cycle et 5 classes TSA. Elle est la deuxième école de la CSSRDN a fermé ses portes, l’école Sainte-Anne de Saint-Canut ayant été la première.