Les municipalités demandent aux résidents d'économiser volontairement l'eau. Les niveaux d'eau des rivières et des ruisseaux locaux sont inférieurs à la normale pour cette période de l'année en raison de précipitations inférieures à la moyenne au printemps.
Les municipalités demandent aux résidents d'économiser volontairement l'eau. Les niveaux d'eau des rivières et des ruisseaux locaux sont inférieurs à la normale pour cette période de l'année en raison de précipitations inférieures à la moyenne au printemps.

L'eau est déjà à de faibles niveaux en juin

Catherine Lefebvre
EAP
La canicule de juin et les faibles niveaux de précipitation du printemps ont entrainé des alertes de bas niveau d'eau de la part des municipalités, dont Saint-André d’Argenteuil qui a vécu un arrêt de plusieurs heures.

Le maire de St-André d'Argenteuil, Marc-Olivier Labelle, rejoint mardi matin, a expliqué que dimanche soir dernier, de l'eau a été achetée et transportée avec l'aide des pompiers pour remplir le système, très bas en raison de la sécheresse. La neige ayant été très peu abondante l'hiver dernier et la pluie étant plutôt rare depuis quelques semaines, le niveau d'eau des lacs et rivières environnants sont très bas pour cette période de l'année. Pour ces raisons, la ville de Saint-André d’Argenteuil avait déjà planifié d'envoyer des gens sur le terrain pour vérifier s'il n'y avait pas un problème avec le système d'eau sur lequel 611 citoyens sont branchés. 

«Il y a deux ans,  à ce temps-ci, on finissait avec les inondations. Maintenant, on vit de la sécheresse», s'étonne M. Labelle, 

Selon lui, l'avis d'ébullition peut être frustrant, mais il doit être émis au cas où il y aurait des mauvais éléments présents dans l'eau. Fait inusité, lundi dernier, un pompier a aperçu un camion du MTQ s'approvisionnant sur une borne de la ville. Évidemment, il a été demandé à l'usager de s'approvisionner ailleurs. La ville tente de vérifier si ce même usager ne se serait pas également approvisionné vendredi dernier, ce qui aurait pu causer des problèmes de pression d'eau. Par contre, il faut prendre tous les éléments mentionnés ci-haut en compte. La situation est en toujours sous haute surveillance. 

Un printemps sec a entrainé des précipitations inférieures à la moyenne et les niveaux des rivières et de leurs affluents sont inférieurs à la normale pour cette période de l'année. Une situation d'étiage de niveau 1 signifie qu'il existe un risque de problèmes d'approvisionnement en eau pour les systèmes de puits municipaux et privés, si les mesures de conservation de l'eau ne sont pas suivies et que l'étiage se poursuit. Un étiage de niveau 2 ou 3 nécessite des mesures de contrôle encore plus importantes. 

Tous les résidents et les entreprises de la région sont invités à réduire leur consommation d'eau d'au moins 10 % afin de réduire la pression sur les systèmes d'approvisionnement en eau des puits municipaux et privés. On demande de limiter toute utilisation non essentielle de l'eau. On recommande aussi d’utiliser l'eau d'un baril de pluie, si possible, pour arroser les plantes à l'aide d'un arrosoir. On proscrit de laver les véhicules et les entrées. 

Les résidents doivent également consulter le site web de leur municipalité pour connaitre les avis sur les restrictions d'utilisation de l'eau.