Le Watson Square présenté en image type, sujet à modification
Le Watson Square présenté en image type, sujet à modification

Le Watson Square: un projet de 50 millions de dollars

Josianne Binette
EAP
Un projet de construction d’envergure a récemment été approuvé par la ville de Lachute, au terme de pourparlers s’étant tenus sur plus d’un an. L’entreprise Gestion immobilière Golden Ace ira donc de l’avant avec le Watson Square, qui comprendra 144 unités d’habitations réparties en 4 bâtiments, le tout réservé exclusivement à une clientèle de 55 ans et plus.

Le Maire de la Ville de Lachute, Carl Péloquin, convient qu’au départ, le projet ne faisait pas l’unanimité chez les résidents du secteur. Des réticences quant à la densité du projet, mais aussi, au nombre d’étages des bâtiments et à la proximité avec les résidences avoisinantes ont été manifestées. M. Péloquin précise toutefois que les étapes ont été franchies de la bonne façon, soulignant la qualité de la collaboration entre l’administration de la Ville et le Président de Gestion Immobilière Golden Ace, Marc-André LaGarde: «Monsieur LaGarde a fait ses devoirs, si on peut le dire ainsi. [...] Quand on fait des changements de zonages, on interpelle les citoyens; ils se sont manifestés et ont posé des questions. Il y a eu une rencontre avec le directeur du service d’urbanisme de la Ville où j’étais présent avec le conseiller du secteur et les citoyens, pour décortiquer, expliquer [le projet]. Il y a eu plusieurs rencontres entre le promoteur, M. LaGarde, et le service d’urbanisme, et il y a même eu une rencontre entre M. LaGarde et les citoyens. C’est important pour nous, le conseil de Ville, d’avoir l’acceptabilité sociale dans l’ensemble des projets.» Pour en venir à une conclusion positive et favorable pour tous, plusieurs modifications ont été apportées au Watson Square. 

Outre la hauteur des bâtiments qui est passée de six à quatre étages, d’autres exigences de la Ville ont dû être remplies par l’entrepreneur afin d’obtenir une approbation, tel que l’explique M. Péloquin: «Monsieur LaGarde a refait l’empreinte au sol en enlevant un bâtiment, on lui a imposé entre autres de garder une partie boisée et l’ajout d’une nouvelle haie de cèdres.» Des bandes tampons demeureront donc en végétation, et un aménagement paysager sera développé afin de limiter le visuel aux autres résidents.  

Néanmoins, une inquiétude subsistait chez les habitants de la rue Watson quant à l’augmentation de l’achalandage de véhicules dans cette rue paisible. Ainsi, on utilisera un passage déjà existant, tel que le confirme Carl Péloquin: «C’est pour ça que l’entrée et la sortie se feront directement où il y a le feu de circulation, sur Béthany. C’est un projet intégré. Monsieur LaGarde a été chercher les autorisations avec le propriétaire de ce terrain-là.»  

Un projet dédié aux gens de 55 ans et plus 

Grandement influencé par les Habitations 55 CH de Grenville-sur-la-Rouge, un projet également mené à bien par M. LaGarde, le concept de la clientèle cible vient selon lui d’une demande de plus en plus forte des locataires: «Les gens sont attirés par ça en grande partie pour la quiétude. C’est un lieu de résidence plus tranquille et mieux adapté à leur rythme de vie. À 55 ans, on ne veut pas nécessairement avoir une grande maison à entretenir, on veut voyager, on veut bouger.»  

De son côté, bien qu’il envisage la diversification de l’offre en matière de logements locatifs d’un bon œil, le Maire de Lachute rappelle que son administration n’est pas impliquée dans le processus décisionnel à ce niveau: «Effectivement, il y a un besoin dans la région pour [ce type de projet]. Toutefois, à la Ville, nous ne contrôlons rien de cet aspect-là. […] Nous on s’occupe de l’implantation des bâtiments, le nombre d’étages, le nombre de logements, l’accès, la circulation, et tout l’aspect environnemental. Mais après, ça concerne son plan d'affaires à lui».  

Ce projet de 50 millions de dollars n’est pas le seul en cours de Gestion Immobilière Golden Ace. Toujours à Lachute, le Faubourg J-F LaGarde sera en chantier dès la fin du mois d’août 2021, sur l’avenue Argenteuil. Le projet de 22 millions de dollars sera quant à lui accessible à toutes les clientèles: «C’est un clin d'œil. J’ai un frère qui est décédé il y a plusieurs années. Il avait des valeurs familiales et communautaires très fortes. Avec ce projet-là, on ne veut pas juste créer des appartements, on veut créer une communauté. Souvent, les gens veulent seulement mettre le plus de portes possible parce qu’ils ne regardent que le signe de dollar au bout, au lieu de regarder la qualité du projet.»  

Ces deux chantiers à venir représentent donc des investissements totalisant 72 millions de dollars qui permettront à la Ville de maintenir les services à ces citoyens, tel que conclu M. Péloquin : «Si on veut permettre aux contribuables d’avoir un compte de taxes raisonnable et des services bonifiés, ça nous prend de nouveaux arrivants qui vont être des employés et qui vont contribuer à l’économie locale. Pour toutes ces raisons, on est contents d’être une ville qui est en évolution, en développement.» 

 La mise en chantier du Watson Square est prévue au printemps 2022.  

Watson Square