Diane Bertrand et Lucie Lapointe, les deux capitaines de « Le Vegas des femmes », qui se tient au Club de golf L’Oasis depuis deux ans, ont été reconnus par leurs pairs pour toute leur implication.
Diane Bertrand et Lucie Lapointe, les deux capitaines de « Le Vegas des femmes », qui se tient au Club de golf L’Oasis depuis deux ans, ont été reconnus par leurs pairs pour toute leur implication.

Le «Vegas des dame »: à vous de jouer!

Mylène Deschamps
EAP
C’est dans une atmosphère conviviale que les participantes du «Vegas des dames» se rencontrent un mardi sur deux au Club de Golf Oasis à Brownsburg-Chatham.  

«Les femmes me disaient qu’elles étaient toujours prises pour jouer avec leur mari!, lance Diane Bertrand l’une des deux capitaines qui organisent l’activité depuis 2020.  Elles me disent qu’elles ont moins de commentaires négatifs, que c’est plus agréable!» 

Diane Bertrand, qui a appris le sport par son père, est une mordue. Elle en connaît et elle n’est pas avare de transmettre son savoir à qui le veut bien. «C’est simple, j’aime jouer!», ricane celle qui travaille chez Orica, dont sur des équipes de nuit, ce qui explique l’organisation bimensuelle de l’activité, qui se poursuit jusqu’à la fin août. 

Après le départ des hommes à 9 h, les femmes se lancent dans l’aventure dès 11h pour un 18 trous joués de façon Vegas : c’est la meilleure balle du groupe de 4 qui l’emporte. Cette formule permet à tout le monde de contribuer au succès de l’équipe tout en accélérant la cadence. Malgré tout, il faut compter un bon 4h30 de jeu, de l'eau et quelques collations. 

C’est Diane et Lucie Lapointe, qui organisent les groupes selon les inscriptions à chaque semaine. «On essaie de mixer les niveaux de jeu, explique Mme Bertrand. Quand on a une nouvelle qui joint une amie, on accepte de les mettre ensemble, mais on veut aussi que l’activité soit propice aux rencontres.» 

Plus d’une trentaine de femmes participent : des jeunes, des retraités, des célibataires, des femmes d’affaires, des femmes mariés. Elles n’ont qu’un seul désir: s’amuser. Les organisatrices cherchent à attirer de nouveaux visages dans la beauté de ce sport, qui peut sembler parfois inaccessible. Votre humble serviteur s’est prêté au jeu et avoue que le plaisir était au rendez-vous, malgré son inexpérience et les 40 degrés sous le soleil. Prévoyez un sac de balles quand vous débutez! 

«Quand on aime un sport, on veut toujours s’améliorer!», d’avancer Gertrude Rainville, l’une des participantes qui ne fait pas ses 72 ans. Cette infirmière retraitée de Gore, qui a terminé sa carrière au bloc opératoire de l’hôpital d’Argenteuil, après plusieurs années de loyaux services à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, s’en donne à cœur joie. D’ailleurs, c’est elle qui a remporté deux des jeux organisés par les capitaines, soit la balle le plus près du trou et le jeu ludique d’avant partie, des activités qui mettent un peu de piquant dans la journée. 

Pour se joindre au groupe, vous devez vous inscrire au pro shop en composant le 450 562-1094 avant 9h30 les mardis matin. Un montant de 30$ est demandé pour la journée, incluant la voiturette. Un 5$ est ajouté pour participer aux jeux organisés, la cagnotte fait figure de prix à la fin de la journée. Mais attention, bien que l’on puisse gagner deux jeux comme Gertrude Rainville, on ne peut remporter qu’un seul prix! 

Le Club de golf L’Oasis est un terrain de golf de niveau intermédiaire, créé par Hilaire Binette dans les années 1980, un entrepreneur de Brownsburg-Chatham, qui rêvait d’un terrain, même s’il n’était pas golfeur. Les allées sont étroites, impressionnent par ses dénivelés et offrent de très beaux paysages.  Il a été acquis par Stéphane Montreuil, un ingénieur, propriétaire de Brownsburg Électronik l’année dernière. Une vingtaine d’employés entretiennent les espaces.   

Vegas pour femmes au club de golf L'Oasis