Manon Croteau invite les gens à se surpasser en tentant l’entraînement crossfit.
Manon Croteau invite les gens à se surpasser en tentant l’entraînement crossfit.

Le crossfit: une façon de se motiver en groupe

Mylène Deschamps
EAP
En ces temps ardus pour la communauté de l’entraînement, c’est Manon Croteau, un petit bout de femme de 56 ans bien solidement ancré, qui tient à bout de bras le seul crossfit de la région d’Argenteuil, le Crossfit Lachute.

Médaillée d’or et championne du monde aux championnats mondiaux d’haltérophilie masters à trois reprises (danemark-2014, Finlande, 2015 et Espagne 2018), Manon Croteau a le sens du défi et la force d’une guerrière.  Elle s’est entourée d’une jeune équipe de cinq entraîneurs et garde la tête haute face à l’adversité de la dernière année pour son centre d’entraînement qui fêtait son 6e anniversaire en octobre dernier.   

Elle a mené un déménagement de ses installations en pleine pandémie, de derrière le marché aux puces aux usines Ayer’s avec l’aide de sa communauté. «La bâtisse que je louais a été vendue et en deux mois on a déménagé le tout avec l’aide de plateformes de cultivateurs de la région», se rappelle-t-elle. Résidente de Saint-Colomban ayant oeuvré pour la Ville de Montréal durant 30 ans aux services des loisirs et à la gestion d’activités sportives, elle a réussi à faire face aux fermetures obligées par le covid.  L’aide obtenue par la MRC d’Argenteuil pour l’obtention d’un prêt du gouvernement a été accueillie avec joie. 

Malgré tout, le centre est passé de 100 membres à 60 et les coûts de bannière Crossfit à 5000$ par année et des assurances reviennent rapidement, quoiqu’ils ont eu un certain répit lors des fermetures au prorata des mois fermés.  Et le passeport vaccinal a encore une fois marqué un dur coup avec une autre perte de 15% de sa clientèle. «Je suis une personne de nature optimiste, je veux aller de l’avant et je recommence à chaque fois avec énergie!», indique-t-elle.  D’ailleurs, si ce n’est pas annulé, elle devrait participer à une compétition internationale d’haltérophilie des masters au Japon en avril prochain. 

Elle croit être un service essentiel pour remettre la communauté d’Argenteuil en forme.  Le Crossfit relie trois de ses passions, soit l’haltérophilie, la gymnastique et l’athlétisme avec des entraînements intensifs.  «Nous proposons des entraînements adaptés pour tout le monde avec une programmation variée, explique Mme Croteau, qui tente de trouver de nouvelles idées pour attirer une clientèle diversifiée.  Nos cours sont encadrés par des entraîneurs qualifiés, qui font plus qu’enseigner.  On crée une atmosphère agréable et amicale.  On ne laisse personne seule et on a toujours des solutions avec des mouvements adaptés selon les capacités de chacun.»  Mme Croteau assure qu’en moins de 3 mois, ses clients retrouvent la forme et que les entraîneurs aident autant à définir de bons objectifs qu’à motiver le participant. 

Pour les prochaines semaines, plusieurs activités ont été mises en branle pour promouvoir le centre. Le crossfit Lachute est ouvert 7 jours sur 7 et propose des entraînements en groupe à heure fixe facilement accessibles avec une application cellulaire.  

Le CrossFit a été fondé par l’ancien gymnaste universitaire Greg Glassman et Lauren Glassman dans le courant des années 1970.