Marie-Ève Vézina, enseignante spécialisée en informatique, et Claudia Tremblay, chef de division bibliothèque et culture, travailleront de concert pour aider la population avec un tout nouveau concept, SOS numérique, offert à toute la population les mardis de 13h à 18h à la Bibliothèque Jean-Marc Belzile de Lachute.
Marie-Ève Vézina, enseignante spécialisée en informatique, et Claudia Tremblay, chef de division bibliothèque et culture, travailleront de concert pour aider la population avec un tout nouveau concept, SOS numérique, offert à toute la population les mardis de 13h à 18h à la Bibliothèque Jean-Marc Belzile de Lachute.

Laissez-vous épater par la bibliothèque Jean-Marc Belzile

Mylène Deschamps
EAP
Tranquillement, mais sûrement, la bibliothèque municipale de Lachute et ses 11 employés reprennent les activités automnales avec une programmation partagée entre le présentiel ainsi qu’avec la poursuite d’un partenariat avec la TVC d’Argenteuil.

Animée par la pétillante Josianne Binette, on poursuit l’expérience avec Les rendez-vous Biblio à la TVC, remplaçant les traditionnelles conférences dans la salle du conseil, qui ne pourrait accueillir que 20 spectateurs avec les mesures sanitaires en place.  Sous forme d’échanges avec l’animatrice, le concept de l’émission met en avant-plan des auteurs reconnus, des artistes et des sujets locaux. «C’est un beau partenariat avec du contenu original!  Cette expérience a été un plus en termes de visibilité pour la bibliothèque, souligne Claudia Tremblay, chef de division bibliothèque et culture depuis un peu plus de 5 ans à Lachute. L’une de nos missions principales est l’éducation et de cette façon on s’adresse à un plus large public.»  La première émission automnale a présenté Jean-François Hamilton et Hélène Beauchamp, cinéaste et comédienne du documentaire Le triomphe de la nature, inspiré du roman de Margaret Cook et les pionniers de Gore. Suivra Mylène Gilbert-Dumas, romancière, essayiste et scénariste québécoise séduite par le Yukon, qui sera la deuxième invitée de l’animatrice.   

La reprise du Cercle de lecture, animé par Guillaume Boyer-Robert, recommencera certains jeudis après-midi en présentiel. «On n’y retrouve pas que des passionnés de littérature.  C’est un cercle convivial qui s’adresse à tous, même les débutants.  On y présente des thèmes et on alimente les discussions», rassure la bibliothécaire, qui souhaite être un milieu inclusif et ouvert. 

Enthousiaste, Mme Tremblay nous parle aussi du nouvel atelier SOS numérique avec Marie-Ève Vézina.  Faisant face aux défis technologiques qui ne cessent de prendre de l’ampleur, l’équipe propose des thèmes précis ainsi qu’un service libre de soutien aux personnes faisant face à des difficultés avec leurs équipements. On explique que les préposées aux prêts devaient venir en aide de plus en plus fréquemment à la population face à des problématiques informatiques. Cette formule permettra ainsi d’aider ponctuellement la population et ainsi libérer les préposées qui doivent faire face à des demandes croissantes. Par exemple, Mme Vézina, aussi enseignante en informatique pour la Ville, peut venir en aide aux personnes avec des difficultés précises avec leur téléphone portable, leur courriel, leurs réseaux sociaux ou leur ordinateur afin de rendre les usagers plus autonomes et compétents avec leur appareil. «On ne sait pas à quoi s’attendre, mais on croit à notre rôle d’éducation dans ce domaine.  On veut renseigner et rendre les gens plus autonomes», avance Mme Tremblay. 

Pour les petits, le club du rat Biboche est de retour avec un coin renouvelé.  M. Guillaume et Gros Ragoût, le monstre poilu, la super vedette de l’heure du conte, rencontreront à nouveau les jeunes lecteurs de 3 à 6 ans quatre jeudis en soirée. Plusieurs ateliers, dont des ateliers créatifs, sont offerts au plus vieux (5-12 ans) les week-ends.  Il suffit d’être membre et de s’inscrire. 

Subventions provinciales

Les trois bibliothèques publiques d’Argenteuil ont obtenu 151 200 dollars en vertu du programme Appel de projets en développement des collections des bibliothèques publiques autonome du ministère de la Culture et des Communications. C’est 69 300$ versés pour Lachute, 18 600$ pour Brownsburg-Chatham et 63 300$ pour Saint-Colomban, annoncés par la député Agnès Grondin.  En plus de permettre d’enrichir les collections et d’en améliorer la gestion, ces subventions provinciales favorisent l’achat de livres québécois et la gratuité de l’abonnement au service.   

Mme Tremblay qui se déplace en librairie aux deux semaines, réinvesties continuellement dans la collection.  Plus de 500 nouveautés sortent aux deux semaines et c’est elle qui veille à choisir des titres intéressants et complémentaires à ce qui est déjà offert sur les tablettes et sur le catalogue Biblionet.  «Avant, le nombre de livres par habitant prouvaient la valeur d’une bibliothèque.  Aujourd’hui, on vise moins la quantité que la qualité. Ici, on y va avec ce principe!», explique Mme Tremblay, qui est aussi assistée de deux techniciennes en documentation.  Elle relève aussi que son équipe a des goûts et des intérêts différents qui l’inspirent elle-même.  La collection de la bibliothèque Jean-Marc Belzile est composée à 60% de documentaire informatif et à 40% de fiction. 

C’est plus de 70 000 prêts par année qui sont effectués à Lachute, sans compter les services utilisés par la population, dont celui du prêt d’ordinateur et d’accessibilité au réseau, toujours aussi populaires dans notre région défavorisée, qui fait toujours face à de gros défis de réseaux accessibles. En vertu d’une entente, les citoyens de Gore et de Wentworth peuvent également profiter des services gratuitement. Environ 90 usagers hors territoire paient pour obtenir les services de prêts de la bibliothèque de Lachute, selon un tarif préétabli.