Eric Goyer de la santé publique Laurentides
Eric Goyer de la santé publique Laurentides

La troisième vague déferle

Patrick Hacikyan
EAP
Le nombre de cas actifs de COVID-19 est à nouveau à la hausse dans la MRC d’Argenteuil et les environs avec 56 cas actifs en date du 13 avril. La campagne de vaccination avance dans les Laurentides avec plus de 123 136 doses administrées.

La Ville de Lachute compte 23 cas, Brownsburg-Chatham en compte 14 et les municipalités de Gore, Grenville, Grenville-sur-la-Rouge et Wentworth en comptent chacune moins de 5 cas actifs. Selon Dr Éric Goyer, directeur de la santé publique du CISSS des Laurentides, les cas actifs de COVID-19 comptent environ 30% de variants dans la situation actuelle au Québec.  Selon la CISSS, les hôpitaux de la région étaient à 80% de reprise des activités chirurgicales en date du 8 avril dernier. La situation a donc causé les gyms et spas de devoir fermer.  

Les personnes n’habitant pas à la même adresse devront désormais porter le masque pendant leur activité physique à moins d’être assises à plus de deux mètres.  

Les régions et MRC frontalières sont également en hausse, dont la région de Mirabel qui compte 50 cas actifs au 13 avril dernier. Pour sa part, le comté voisin de Prescott-Russell, où l'on recense non loin de 207 cas actifs, a été mis en état d'alerte pour quatre semaines par le premier ministre Doug Ford. Les Laurentides comptent actuellement 504 cas actifs de COVID-19. 

Questionné sur la raison pour laquelle le Québec n’a eu besoin que de huit des 27000 ventilateurs mécaniques que le gouvernement du Canada s’est procurés en prévision de la COVID-19, Sylvain Pomerleau, directeur général adjoint du programme santé physique générale et spécialisée, de l'enseignement et de la recherche du CISSS des Laurentides, a précisé que les besoins en la matière ont évolué, tout comme notre connaissance des meilleurs traitements pour les complications reliées à la COVID-19. «Nous connaissons maintenant les meilleures alternatives pour le traitement de ces complications en soins intensifs. Au début de la pandémie, le ventilateur était utilisé beaucoup plus souvent. Aujourd’hui on essaie d’éviter ça, car la ventilation est un traitement brutal pour les poumons et nécessite la sédation profonde. Il y a eu un changement dans les pratiques et nous savons désormais à quelle étape utiliser tel ou tel médicament qui favorise la récupération du patient, a expliqué M. Pomerleau. Malgré cela, l’apparition des variants peu nous compliquer la tâche énormément et voilà pourquoi le public doit faire preuve d’une grande vigilance actuellement.» 

 Devant le nombre élevé de cas actifs de COVID-19 dans la région, la MRC d’Argenteuil a ajouté une journée de dépistage au centre de dépistage sans rendez-vous de Lachute. Les horaires seront les lundis de 8h à 16h, les mardis de 8h à 16h et les mercredis de 12h à 20h.