La province impose un «traitement-choc»

Olivier Frégeau
EAP
Le gouvernement Legault a annoncé mercredi à 17h un confinement de quatre semaines beaucoup plus sévère, qualifié de «traitement choc». Parmi les nouvelles mesures, un couvre-feu dans la province sera instauré dès samedi.

Le gouvernement Legault a annoncé mercredi à 17h un confinement de quatre semaines beaucoup plus sévère, qualifié de «traitement choc». Parmi les nouvelles mesures, un couvre-feu dans la province sera instauré dès samedi.

La Santé publique avait recommandé au gouvernement du Québec d’imposer un couvre-feu dans la province, afin de briser la chaine de transmission communautaire de la COVID-19 et de freiner la progression des nouveaux cas et des hospitalisations. Québec a finalement décidé de suivre la recommandation de la Santé publique et un couvre-feu de 20h à 5h sera imposé dès le samedi 9 janvier, et ce, jusqu’au 8 février.

«On est dans une course contre la montre. En ce moment, le virus va plus vite que nous et pour le ralentir, on a besoin d’un traitement choc», a déclaré le premier ministre lors du point de presse. Le gouvernement obligera les dépanneurs et les épiceries à fermer leurs portes dès 19h30, afin de respecter le couvre-feu. Seuls les pharmacies et les dépanneurs qui ont des stations-service pourront rester ouverts plus tard que 19h30. Le premier ministre a mentionné que les policiers pourront donner des amendes entre 1000 et 6000 dollars aux personnes qui se retrouveraient à l’extérieur après 20h.


Le gouvernement Legault a annoncé de nouvelles mesures de confinement mercredi, dont un couvre-feu qui débutera dès samedi.

Autres mesures instaurées

Le retour en classe pour les élèves du primaire aura toujours lieu le 11 janvier. Les élèves de la maternelle à la 4e année devront porter un couvre-visage dans les corridors. Pour les élèves de 5e et 6e années, les élèves devront porter le masque en tout temps dans les écoles. Les élèves du secondaire retourneront en classe le 18 janvier.

 Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge tiendra un point de presse vendredi pour préciser les mesures qui seront adoptées dans les écoles, pour parler de l’encadrement des élèves en difficulté et pour informer des résultats des tests de qualité de l’air qui avaient été réalisés dans les écoles en décembre.

Le télétravail demeure obligatoire, sauf si impossible. Les activités extérieures individuelles et par bulle familiale comme le ski, la marche et le patin seront permises. Les commerces non essentiels devront rester fermés, mais pourront offrir une cueillette de marchandises à l’extérieur pour les clients qui auraient acheté des produits en ligne. Les restaurants demeurent toujours fermés; seules les commandes pour emporter seront acceptées.

Les bibliothèques demeureront ouvertes et les enfants et les étudiants pourront maintenant y rester pour étudier. Au chapitre des garderies, il n’y a pas de changements et elles resteront ouvertes. Les secteurs manufacturiers et de la construction devront réduire leurs activités au minimum.