Kévin Maurice brigue la mairie de Brownsburg-Chatham après un premier mandat comme conseiller municipal, et un court intérim à la mairie
Kévin Maurice brigue la mairie de Brownsburg-Chatham après un premier mandat comme conseiller municipal, et un court intérim à la mairie

Kévin Maurice: un 3e candidat à la mairie de Brownsburg-Chatham

Josianne Binette
EAP
Kévin Maurice a officiellement annoncé sa candidature, comme indépendant, à la mairie de Brownsburg-Chatham aux élections municipales du 7 novembre prochain. Fort de sa récente expérience à titre de maire suppléant, l’actuel conseiller municipal du district 4, élu en novembre 2017, s’est dit prêt à relever ce nouveau défi.

Soutenu par M. Stephen Rowland, conseiller du district 6, M. Maurice a identifié plusieurs dossiers dont il fera sa priorité s’il est élu maire de Brownsburg-Chatham. Dans un premier temps, avec ses 255 kilomètres carrés de territoire, d’importants investissements sur les infrastructures routières sont à prévoir afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens, principalement dans les zones non asphaltées qui représentent environ 50% des chemins. Selon M. Maurice, nonobstant le type de route qu’ils ont à proximité, «tout le monde a droit à la même qualité de vie à Brownsburg-Chatham». 

 En ce qui a trait au développement de la ville, la vision du candidat à la mairie, bachelier en administration des affaires, se définit en deux temps: « il faut faire du développement intelligent [...] donc de faire un investissement immobilier dans le sud, de continuer à promouvoir les différents développements qui longent la 50, pour ensuite aller développer le nord, où on a mis une balise, qu’on se retirait du développement hâtif de Brownsburg-Chatham, pour ne pas trop développer dans le nord et de pouvoir aller chercher une petite touche récréotouristique». Le candidat soutient que la combinaison de ces deux pôles permettra sans doute de redorer l’image de Brownsburg-Chatham: «on veut qu’en mentionnant le nom de la ville, ce qui ressort dans les conversations, ce ne soit pas les articles récents, mais plutôt l’un des plus beaux campings municipaux, un site récréotouristique où on peut faire du zip Line, qu'on puisse louer des chalets, faire du camping dans une bulle et regarder les étoiles. Les gens seront fiers de montrer la ville». Après avoir abordé brièvement la sécurité dans les parcs et les rues, M. Maurice a également mentionné l’importance qu’il accorde à la promotion des entreprises et artistes locaux.  

La communication, un enjeu majeur 

 Selon M. Maurice, il s'avère que la communication est dysfonctionnelle, voire quasi inexistante au sein du conseil de ville actuel :«même nous en tant que conseiller, on n’a pas accès à l’information, donc moi en tant que maire, je veux rendre l’accès à l’information aux conseillers». Quant au lien entre l’administration de Brownsburg-Chatham et ses citoyens, le candidat tenait à signifier que selon lui, les décisions prises au conseil doivent être mieux expliquées aux citoyens: «La plupart des gens, où ils consultent l’information, c’est sur les spotted, qui ne sont pas accrédités, et ne sont peut-être pas tout à fait véridiques». M. Maurice compte bien remédier à cette situation en variant les modes de communications entre l’administration et le citoyen, afin de faciliter les échanges et d’obtenir une meilleure cohésion autour des décisions prises par le conseil, tout en réduisant la transmission de fausses informations: «Malgré que les gens ont de plus en plus accès à l’information, c’est à nous d’amener l’information au citoyen et de rendre l’accès à l’information disponible et facile.» M. Maurice précise que selon sa vision, aucune division ne devrait subsister entre l’administration et la population, puisque «le conseil municipal, au bout de la ligne, c’est des citoyens de Brownsburg-Chatham qui désirent s’impliquer dans la ville, puis qui désirent amener leurs compétences et leur savoir, au bien-être de la population».  

En terminant, M. Maurice a réitéré que la décision de se lancer dans la course à la mairie a été prise conjointement, avec sa femme, avec qui il a deux jeunes enfants.  Ils attendent la venue d’un troisième en février prochain. Désireux de façonner une ville de laquelle la prochaine génération sera fière, le jeune père de famille confirme qu’il a l’énergie et le temps à consacrer à ce nouveau défi professionnel. 

L’éléphant dans la capitainerie 

M. Maurice s’est tenu d’aborder directement les différentes accusations visant la mairesse actuelle de la ville, Catherine Trickey. Néanmoins, le choix du lieu de la conférence de presse, soit la capitainerie de la Marina de Brownsburg-Chatham, laisse à penser que ce clin d'œil se veut significatif. Rappelons qu’en mai 2019, un enregistrement de la mairesse avait fait surface, dans lequel Mme Trickey partageait des données confidentielles à un entrepreneur sur le projet de la capitainerie, et ce, trois mois avant l’appel d'offres officiel, la plaçant dans une situation délicate d’un point de vue éthique. Mme Trickey, qui souhaite obtenir un troisième mandat comme mairesse cette année, verra donc son nom aux côtés de celui de Kévin Maurice, ainsi que de Gilles Galarneau, actuel conseiller municipal du district 1. 

Kévin Maurice, en compagnie de sa femme et de ses jumeaux de 2 ans, Liam et Lexie