La nouvelle aile située en arrière du pavillon original de la Résidence Saint-Philippe.
La nouvelle aile située en arrière du pavillon original de la Résidence Saint-Philippe.

Investissement résidentiel dans le quartier Saint-Philippe

Patrick Hacikyan
EAP
La résidence Saint-Philippe a complété un agrandissement de ses bâtiments l’été dernier rajoutant 15 000 pieds carrés au lieu d’hébergement pour personnes âgées existant.  

Yann Lalande et Gilles Lalande, propriétaires de la Résidence Saint-Philippe, ont lancé le projet de 2,5 millions de dollars en deux phases, comprenant la construction d’une nouvelle aile et la modernisation des bâtiments existants. 

 «L’inauguration de la nouvelle aile a eu lieu l’été passé, dans une période qui ne nous a pas permis de commémorer l’évènement, puisque nous étions durant la première vague du coronavirus» explique Yann Lalande. Le projet n’a néanmoins pas manqué de profiter aux résidents qui ont été relocalisés dans de nouvelles chambres plus vastes.   

La nouvelle construction n’est pas visible depuis la façade de la résidence sur la rue Renaud du secteur Saint-Philippe de Brownsburg-Chatham. Elle est située en arrière du pavillon principal de l’édifice, qui lui date des années 1920.  

Elle a été gérée par deux propriétaires impliqués quotidiennement sur les lieux. D’ailleurs, ils ont insisté pour faire construire leur projet par des développeurs locaux. «C’était très important pour nous de réinvestir dans la communauté et d’engager des entrepreneurs en construction provenant d’Argenteuil, dont en partie de Brownsburg-Chatham», souligne Gilles Lalande. Le nouveau projet a donc presque exclusivement été réalisé par des entreprises de la MRC. «Aujourd’hui, avec la pandémie, l’idée de l’approvisionnement local est très populaire, cependant l’idée de consacrer les travaux de construction et de modernisation à des compagnies de la région a fait partie du projet dès le début de sa conception, qui s’est déroulée bien avant 2020» précise-t-il. 

D’après les projections démographiques, la population âgée de 85 ans et plus va doubler d’ici quelques années. La MRC d’Argenteuil ne fait pas exception à cette réalité. Les besoins locaux en la matière sont donc grands. Bien que ce soit le cas, l’agrandissement de cette résidence pour personnes âgées aura un total de 85 chambres, une taille qui permet de conserver une atmosphère familiale. «Nous aimons fonctionner à cette échelle. Elle nous permet de maintenir un lien avec nos résidents et leurs familles. Nous sommes des gens d‘ici et nous en sommes fiers!», ajoute Gilles Lalande.  

Dans le contexte de la pandémie, réaliser ce projet a été rempli de défis. L’équipe du personnel de l’établissement ainsi que les résidents ont dû faire preuve d’adaptation pendant les changements tout en composant avec les restrictions sanitaires. L’exercice a été réussi, puisque la Résidence Saint-Philippe a connu zéro cas de COVID-19 depuis les débuts de la pandémie.  

Aujourd’hui, tous les membres du personnel ainsi que les résidents ont été vaccinés et une stabilité se redessine pour le centre d’hébergement pour personnes âgées. «Dans tout ce projet et sa réalisation, nous devons offrir une fleur pour la résilience de notre équipe qui nous a épaulés tout au long du projet, ainsi qu’une autre pour les résidents et leur famille qui ont collaboré au courant des changements, de souligner Yann Lalande. Les résidents et nous-mêmes aussi avons été émus lorsqu’ils ont pu enfin investir leurs nouveaux appartements.»