Bien que la présence de policiers québécois n’étaient plus visibles depuis deux semaines sur le pont du Long-Sault, les points de contrôle ont pris fin officiellement aujourd’hui entre l'Ontario et le Québec.
Bien que la présence de policiers québécois n’étaient plus visibles depuis deux semaines sur le pont du Long-Sault, les points de contrôle ont pris fin officiellement aujourd’hui entre l'Ontario et le Québec.

Fin des restrictions transfrontalières

Stephen Jeffery
EAP
Mylène Deschamps
EAP
Les restrictions de déplacements non essentiels entre l'Ontario et le Québec ont pris fin aujourd’hui, deux mois après l'annonce des mesures de confinement ontariennes le 19 avril dernier.  

À compter de la nuit dernière à 0 h 01, les postes de contrôle aux postes frontaliers sur le pont du Long-Sault entre Hawkesbury et Grenville, et à l'autoroute 417-Autoroute 40, ont été levés. Les déplacements non essentiels sont autorisés entre les deux provinces, et les résidents du Québec qui reviennent de l'Ontario n'auront plus besoin de s'isoler pendant 14 jours.  

Il sera désormais possible de profiter des deux côtés de la province pour profiter des attraits touristiques de chacune des régions.  Les campeurs et les propriétaires d’établissements touristiques ont poussé un soupir de soulagement en vue de la période de vacances. 

Lundi, des représentants des gouvernements de l'Ontario et du Québec ont annoncé qu'ils ne renouvelleraient pas la fermeture des frontières après le 16 juin.  Ces mesures mobilisaient de précieuses ressources policières des deux côtés de la province. La ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a déclaré que les Ontariens étaient libres d'entrer dans la province, mais qu'ils devraient se conformer aux mêmes restrictions sanitaires que les habitants de la région visitée.  

Les restrictions ont été mises en place alors que la troisième vague a frappé les deux provinces, mais plus durement du côté de l’Ontario. Le gouvernement de Doug Ford a annoncé des restrictions à la frontière entre le Québec et le Manitoba le 16 avril, et le gouvernement du Québec a ensuite annoncé sa propre mise en application.  

L’ordre de rester à la maison de l'Ontario a pris fin le 2 juin.