Bernard Bigras-Denis, qui brigue la mairie, est entouré de Christian David et Virginie Filiatrault, deux nouvelles recrues dans l’équipe Vision Lachute, lors de la conférence de presse du 14 juillet au Resto-pub Sir John de Lachute.
Bernard Bigras-Denis, qui brigue la mairie, est entouré de Christian David et Virginie Filiatrault, deux nouvelles recrues dans l’équipe Vision Lachute, lors de la conférence de presse du 14 juillet au Resto-pub Sir John de Lachute.

Équipe Vision Lachute: le nouveau parti politique de Bernard Bigras-Denis

Josianne Binette
EAP
Après avoir annoncé officiellement sa candidature à la mairie de Lachute en mai dernier, Bernard Bigras-Denis a présenté mercredi dernier sa nouvelle formation politique: équipe Vision Lachute, «Aujourd’hui ce qui est important de comprendre, c’est qu’on arrive avec une vision nouvelle, qui va contribuer à la société ici à Lachute».  

M. Bigras-Denis précise que sur les 6 conseillers qui se joindront au parti, 4 sont maintenant confirmés. C’est accompagné de deux nouvelles recrues, soient Virginie Filiatrault et Christian David, respectivement candidats dans les Districts 2 et 3, que M. Bigras-Denis a expliqué que la diversité de son équipe en fera la force: « On se dirige vers une équipe paritaire [...] donc nous représentons parfaitement la population de Lachute et ses intérêts. Nous avons un réel désir d’agir immédiatement pour améliorer la qualité de vie de nos citoyens.»  

À ses débuts en politique municipale, Christian David est directeur de la sécurité pour une institution fédérale et entrepreneur. Lachutois depuis maintenant 4 ans, il insiste sur l’importance qu’il accorde à l’implication citoyenne, et précise sa vision du mandat qui lui a été confié par M. Bigras-Denis: «Dans une société, si tu ne fais pas ta part, tu vas devoir accepter les décisions que les autres prennent à ta place. [...] Mon travail, pour moi, c’est vraiment un rôle de conseiller sur les préoccupations de la population. Ce n’est pas nécessairement de bâtir des réponses préformatées, toutes décidées à l’avance. Avant et après les élections, ma prérogative va être de consulter les citoyens, d’aller sur le terrain, de comprendre les gens [...] et de faire le tour des différentes communautés.»  

La seconde recrue, Virginie Filiatrault, une accompagnante à la naissance de 26 ans et mère de famille, s’est établie à Lachute il y a 3 ans. Le développement écoresponsable et durable semble être au cœur de ses préoccupations. Questionnée sur son jeune âge, elle s’est dite confiante d’avoir les compétences nécessaires pour mener à bien son rôle de conseillère: «Je me sens tout à fait prête, et d’attaque. Originalement, je devais me présenter comme indépendante, et finalement, j’ai trouvé que c’était une meilleure idée de me présenter en équipe parce qu’on peut s’entraider».  

Sur ce point, M. Bigras-Denis ajoute: «Virginie est une femme qui a beaucoup d’idées. Lorsqu’on parlait tantôt d’environnement, Virginie a une forte compétence à ce niveau-là. C’est certain qu’il y a une joute politique à faire, mais l'avantage d’une équipe c’est qu’on est là pour s’appuyer mutuellement.»  

Inclusion, diversité et idéalisme 

M. Bigras-Denis insiste: à Équipe Vision Lachute, il n’y a aucune ligne de parti. Il assure qu’après l’élection, chaque conseiller sera libre de voter selon ses observations sur le terrain. Dans le cas où un conseiller élu ne ferait pas partie de l’équipe, M. Bigras-Denis s’est montré ouvert à la collaboration: «Notre but, ce n’est pas d’extraire des gens et de créer une opposition. En fait, on ne se présente pas contre l’administration actuelle, on se présente pour Lachute. Donc s’il y a d’autres gens qui se présentent et qui se font élire, et qui ne font pas partie de la formation politique, c’est tant mieux. Tant mieux, parce que les citoyens auront choisi de les faire élire, et nous on va travailler avec eux.».  

M. Bigras-Denis explique que son équipe comprendra des membres expérimentés et d’autres, à l’instar des deux conseillers présentés, arrivent sans expérience politique, mais avec une vision. Il insiste sur la diversification de genre, d’âge et d’expérience des membres de la nouvelle formation politique, qu’il considère comme un atout. Sur ce point, Christian David précise: «La politique, on ne la fait plus de la même façon, et je ne pense pas qu’on veuille le faire de l’ancienne façon. Je pense qu’un moment donné, il faut embarquer en 2021 et il faut accepter que cette diversité-là, c’est une force.» De son côté, sa collègue, Mme Virginie Filiatrault, renchérit en affirmant que selon elle «c’est bien d’être un peu idéaliste».  

Parti de gauche ou de droite? 

Questionné sur les piliers de la nouvelle formation politique, M. Bigras-Denis n’a pas souhaité la définir selon les critères habituels: « Je ne veux pas parler de gauche ou de droite, on est ici pour représenter tous les citoyens.» Outre l’amélioration de la communication avec les citoyens, M. Bigras-Denis a souhaité partager quelques orientations de l’équipe, et plus précisément, présenter l’un des dossiers dont il entend prendre charge rapidement: «Ce que je peux vous dire, c’est qu’on va reprendre le contrôle du dossier de la bibliothèque. Les dossiers qui sont administratifs vont devenir politiques parce qu’il faut absolument reprendre le contrôle de ce dossier-là. On va consulter l’équipe ici, et on va établir une stratégie pour la suite des choses. On va également faire rayonner un certain leadership environnemental et culturel. Ça, il faut absolument le faire. [...] Le reste, je ne m’engage aucunement parce que c’est une discussion d’équipe, la plate-forme va être écrite en équipe, après consultations sur le terrain.»  

L’identité des candidats d’Équipe Vision Lachute pour les districts 1,4,5 et 6 devrait être connue au cours des prochaines semaines.  

Christian David, Virginie Filiatrault et Bernard Bigras-Denis