Josianne Campeau avec ses deux médailles d’or.
Josianne Campeau avec ses deux médailles d’or.

Deux médailles d’or pour Josianne Campeau aux championnats de la WKC

Charles Durocher
EAP
Josianne Campeau, propriétaire de l’école Karaté Sunfuki de Lachute, a remporté deux médailles d’or aux championnats mondiaux de la World Karate Commission (WKC), qui se déroulaient entre le 23 et le 29 octobre dernier à Orlando en Floride.

L’athlète de Lachute a remporté ses deux médailles d’or dans la catégorie d’âge 35 ans et plus dans ses disciplines de prédilection: le kata traditionnel armé et le kata créatif armé. Les participants à l’épreuve de kata traditionnel armé doivent capturer l'essence des mouvements classiques des arts martiaux et des techniques traditionnelles avec une arme. L'accent est mis sur l'exécution et la mise en application de la technique, l'équilibre, la vitesse, la puissance, la posture et la concentration. Toutes les armes utilisées dans cette compétition doivent être de nature traditionnelle. Pour le kata créatif armé, les compétiteurs ont la possibilité d'inclure des techniques d'arts martiaux contemporains qui ont évolué au cours des 20 dernières années et peuvent également utiliser les armes légères les plus récentes. 

Josianne Campeau pratique le karaté de façon compétitive depuis cinq ans. Elle s’est d’abord intéressée aux arts martiaux afin d’apprendre des techniques d’autodéfense, pour ensuite participer à des tournois provinciaux. Ses succès en compétition l’ont ensuite conduit jusqu’aux niveaux national puis international. 

Après avoir participé aux championnats virtuels en 2020, où elle s’est classée première, Mme Campeau était soulagée de pouvoir participer aux championnats mondiaux en chair et en os cette année. «J’étais surprise de voir que les gens n’ont pas abandonné. C’était inspirant de voir le dévouement des athlètes pour leur sport, même en pleine pandémie.» 

Forte de son expérience aux championnats mondiaux, elle voudrait participer à la formation de la prochaine génération d’athlètes en arts martiaux et rêve d’entraîner une cohorte pour les préparer à la compétition internationale. 

Elle tenait à remercier ses entraîneurs, Pierre Saulnier, le fondateur des studios Sunfuki, et son fils Nicolas Saulnier qui la forme depuis ses débuts, ainsi que son commanditaire, le Groupe Jetté Assurances, qui lui permet de se procurer le matériel nécessaire pour s’entraîner.