Les logos de la SPCA n’apparaissent plus sur le bâtiment au coin de la montée Saint-Philippe à Brownsburg-Chatham.
Les logos de la SPCA n’apparaissent plus sur le bâtiment au coin de la montée Saint-Philippe à Brownsburg-Chatham.

Conflit entre Brownsburg-Chatham et la SPCA d’Argenteuil

Catherine Lefebvre
EAP
Suite à la publication de certaines informations diffusées sur les réseaux sociaux, la Ville de Brownsburg-Chatham souhaite donner sa version des faits concernant la résiliation du contrat entre la Ville de Brownsburg-Chatham et la SPCA d’Argenteuil par voie de communiqué.  

Le 15 juin 2021 lors d’une séance extraordinaire du Conseil municipal, la résolution numéro 21-6-259 a été adoptée dans le but de résilier le contrat de contrôle animalier avec la SPCA d’Argenteuil.   

«De nombreuses plaintes sur la qualité des services du représentant officiel de la SPCA ont été reçues à la Ville; plusieurs manquements aux exigences du contrat ont été signalés à la SPCA par la Ville et la SPCA n’a jamais fait de suivis appropriés suivant les avis reçus de la Ville, fait valoir le communiqué. Un article de l’entente intervenue entre les deux parties formule clairement que pour quelque manquement que ce soit, la Ville peut résilier le contrat sans préavis ni indemnisation dans les 9 premiers mois d’exécution.» 

Selon Hugo Blanchet, directeur de la SPCA d'Argenteuil, c'est de l'ingérence politique. Il explique que la SPCA a tenté de demander des preuves d'allégations de la ville comme quoi elle croit que les agents sont de la MAPAQ, ce qu'elle a refusé. M. Blanchet ajoute qu'en voyant les commentaires formulés dans le cadre de ce dossier, il est clair qu'on essaie de faire taire la SPCA, alors qu'elle ne relate que des faits. «Les gens doivent dire la vérité et ne doivent pas la détourner. Si on ment, ça va être un échec», de renchérir le directeur. Ce dernier tient à assurer qu'il détient toutes les preuves nécessaires pour contredire les propos de la ville. Il explique avoir toujours un témoin avec lui dans ses interventions, que celles-ci sont enregistrées et que des agents de la paix sont impliqués dans la SPCA. Tout ce qu'il espère, c'est de retrouver les documents et l'argent qu'il lui manque, en raison du conflit, pour être en mesure de produire ses états financiers.  

Selon la ville, plusieurs fausses allégations ont été véhiculées par la SPCA d’Argenteuil sur les médias sociaux. Elle a octroyé un contrat à la SPCA d’Argenteuil pour le contrôle animalier sur tout son territoire pour la période du 1er janvier au 2 février 2021 par la résolution numéro 21-01-7 adoptée le 19 janvier 2021. Un nouveau contrat a été octroyé à la SPCA pour les années 2021-2022, le tout ayant été adopté à la séance du 2 février 2021 par la résolution 21-02-27, mais elle prétend pouvoir mettre fin au contrat pour manquement dans les neuf mois suivant la signature sans compensation. 

La situation est en cours de développement.