Les policiers ont bloqué tous les accès devant les établissements scolaires de Lachute durant environ deux heures.
Les policiers ont bloqué tous les accès devant les établissements scolaires de Lachute durant environ deux heures.

Code noir : tout indique que ce serait non fondé

Mylène Deschamps
EAP
Vers 13h30 jeudi dernier, un code noir a été déclenché par la direction de la polyvalente Lavigne alors que des élèves auraient indiqué avoir vu un homme avec une possible arme blanche à l’extérieur du bâtiment se dirigeant vers le boisé à l’arrière.  

«Aucun individu n’a été localisé et aucune arme n’a été retrouvée.  Tout indique que ce ne soit pas fondé», a indiqué Marc Tessier, responsable des communications à la Sûreté du Québec, lundi dernier.  
Tous les élèves et le personnel ont été confinés à l’intérieur de leur local, comme l’indique la procédure d’un code noir, durant plus de deux heures, créant un vent de panique dans la ville. Plusieurs parents ayant été alertés par leurs enfants s’étaient rendus sur place, mais les policiers avaient barricadé toutes les entrées afin de s’assurer de la sécurité de tous. 

Les policiers sont demeurés sur les lieux jusqu’à ce que tous les élèves de chacun des centres aient quitté leur établissement en fin de journée, avec un certain retard.