Alain Lanoue se représentera à nouveau au district 4 de la Ville de Lachute.
Alain Lanoue se représentera à nouveau au district 4 de la Ville de Lachute.

Alain Lanoue défend le bilan de sa ville

Mylène Deschamps
EAP
Le conseiller municipal Alain Lanoue défend le dernier bilan du conseil de la Ville de Lachute et réitère son désir de poursuivre son rôle de conseiller municipal au district 4 pour un 3e mandat.

«Je n’aime pas me faire dire que ma ville est stagnante.  On a donné plus de 20 millions de dollars en permis de construction l’an dernier. On va battre tous les records!, de défendre Alain Lanoue en entrevue téléphonique la semaine dernière.  Nous nous sommes débarrassés de la corruption et de la collusion.  Ça a coûté de l’argent, bien sûr, mais la Ville a sauvé des millions de dollars depuis.  Ça coûte moins cher faire une rue que ce que ça coûtait voilà dix ans.  Ça a pris du courage pour faire du ménage!» 

Selon le rapport de la Ville de Lachute, la hausse de la richesse foncière imposable de 43 725 700$ à la suite de nouvelles constructions ou de rénovations majeures se traduira par des revenus de taxes supplémentaires d’environ 681 000$.  Plus d’une douzaine de secteurs sont présentement en développement à Lachute, dont le plus gros développement de plus de 5 500 000 dollars qui se situe au sud de la rue Mary par le développement de Barron et La Lorraine pour un ajout de 1 600 portes. D’ailleurs, la Ville précise que plus de 40 % des investissements à venir seront financés par des tiers, principalement par l’obtention de subventions, mais également par la participation financière de promoteurs.  M. Lanoue en a profité pour souligner le travail de collaboration auprès des entrepreneurs de la région, qui sont pour la plupart à l’écoute des besoins et des demandes de la population.  Des logements à prix modiques, qui devraient être annoncés sous peu, seraient aussi au cœur des préoccupations des promoteurs d’ici. 

M. Lanoue est aussi très enthousiaste du directeur général Benoit Gravel, en qui il a toute sa confiance.  En poste depuis 2015, il le décrit comme un visionnaire.  «C’est un gars d’ici (Pine Hill) : il est honnête et travaillant», clame M. Lanoue.  L’équipe de la Ville travaillerait fort auprès du gouvernement du Québec et du ministère du Transport pour élargir à deux voix le corridor de l’autoroute 50 entre Lachute et Mirabel d’ici 2025.  Il souligne aussi au passage les nombreuses subventions obtenues, dont le revenu additionnel de 637 700 $ provenant du gouvernement du Québec pour soutenir les municipalités en temps de pandémie et celles pour la rénovation de l’usine de traitement de l’eau. «Il n’y a pas une ville au Québec qui n’aimerait pas l’avoir!», vante M. Lanoue, qui ajoute que Lachute aura près de 8000 têtes de plus que lors de son arrivée en poste en 2013 à titre de conseiller indépendant. 

Il insiste aussi sur le travail remarquable réalisé par le commissaire industriel, Dany Brassard, avec la venue du géant Trévi, le travail de collaboration pour la recherche de main-d’oeuvre ainsi que le projet majeur de 25 millions avec Hydro-Québec, qui «fournira la ville en électricité cinq fois comme aujourd’hui.»