Cette aide, annoncée dans le cadre de la mise en oeuvre de la mesure 3 du plan de protection du territoireface aux inondations, prévoit une subvention additionnelle de 8 millions de dollars.
Cette aide, annoncée dans le cadre de la mise en oeuvre de la mesure 3 du plan de protection du territoireface aux inondations, prévoit une subvention additionnelle de 8 millions de dollars.

490 000$ pour cartographier les zones à risque

Josianne Binette
EAP
La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, a annoncé l’octroi de 490 000$ conjointement aux MRC d’Argenteuil, de Deux-Montagnes et de Vaudreuil-Soulanges, une somme qui permettra de poursuivre l’actualisation de la cartographie des zones inondables de ces trois territoires, tout en tenant compte de la gestion des risques actuels.

La députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, précise l’importance d’identifier les zones plus à risque sur le territoire: «À la suite des épisodes récurrents d’inondation des dernières années, nous devions agir. Le gouvernement octroie un montant additionnel à la MRC d’Argenteuil pour mettre à jour sa cartographie des zones inondables. Elle sera ainsi mieux outillée en matière d’occupation responsable de son territoire pour assurer la sécurité de sa population, mais aussi pour réduire l’impact écologique et financier des changements climatiques sur ses communautés». 

Cette aide, annoncée dans le cadre de la mise en oeuvre de la mesure 3 du plan de protection du territoire face aux inondations, prévoit une subvention additionnelle de 8 millions de dollars. De ce montant, 2,79M$ ont été accordés à 14 organismes municipaux dont les MRC d’Argenteuil, de Deux-Montagnes et de Vaudreuil-Soulanges: «Pour assurer la sécurité des citoyens et la protection de nos milieux de vie face aux inondations, il est crucial que la cartographie des zones inondables soit mise à jour. Notre gouvernement travaille fort en ce sens pour le bien de tous. Avec cette bonification de 2,79 millions de dollars, nous contribuons à réaliser un meilleur portrait des zones à risques et à prévenir les conséquences sociales, environnementales et financières liées aux inondations», explique Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. 

Le plan rendu public le 3 avril 2020 propose 23 mesures et des investissements totalisant 479 millions de dollars sur cinq ans. Il se décline en quatre axes d’intervention, dont la cartographie des aléas à l’échelle des bassins versants.