Jennyfer Bérubé en compagnie de Tristan Boyer, son amoureux au moment du drame.
Jennyfer Bérubé en compagnie de Tristan Boyer, son amoureux au moment du drame.

18 ans de prison pour le tueur de Tristan Boyer

Mylène Deschamps
EAP
C’est une peine de 18 ans de prison qui a été imposé à Bryan Steven Canas Escobar pour le meurtre du jeune Lachutois Tristan Boyer perpétré au petit matin du 20 janvier 2020.

L’accusé de 18 ans, qui n’avait aucun antécédent judiciaire et qui a reconnu sa culpabilité, a reçu sa peine au palais de justice de Saint-Jérôme le 21 septembre dernier par la juge France Charbonneau devant la famille et les amis. «Je suis contente parce que ce n’est pas une sentence bonbon et ça me rassure de le savoir derrière les barreaux pour longtemps, a souligné Jennyfer Bérubé, l’amoureuse du défunt.  Franchement, je vais l’avoir sur le cœur toute ma vie.  Je pense à lui tous les jours, je l’aime beaucoup et il aura toujours une place dans mon cœur.»   

Tristan Boyer a été poignardé chez lui devant son père, Donald Boyer, alors que les jeunes contrevenants ont réalisé une invasion de domicile, leur 2e de la soirée, vers 4 heures au petit matin. Les trois autres montréalais ont aussi reconnu leur culpabilité à plusieurs chefs d’accusation, dont homicide involontaire. Le meurtrier ainsi que Ehrlich R. Edmont, Guerby Osmang Jr Jean et Anthony Zepeda Mendoza ont eu recours à l’aide d’un complice d’Argenteuil Alexandre Roy-Larose dans cette soirée qui a tourné au cauchemar.  Roy-Larose fait face à une peine de 5 ans et demi de prison et connaîtra sa peine en décembre prochain, ce qui mettra fin au procès débuté en mai dernier. 

C’est 30 grammes de pot et une console PS4 qui ont été volés lors de cette nuit fatidique.  Le procureur de la couronne, M. Steeve Baribeau, a défendu Boyer.  Il avait 18 ans au moment du drame. Sa petite amie le décrit comme un jeune souriant, gentil, qui ne cherchait jamais le trouble. «Je ne connais personne qui n’aimait pas Tristan», a-t-elle précisé.