Johanne Dumouchel, directrice générale du CJE d’Argenteuil, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, et Agnès Grondin, députée d’Argenteuil, lors de la conférence de presse à Lachute mardi dernier.
Johanne Dumouchel, directrice générale du CJE d’Argenteuil, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, et Agnès Grondin, députée d’Argenteuil, lors de la conférence de presse à Lachute mardi dernier.

167 385$ pour le soutien à l’intégration professionnelle

Mylène Deschamps
EAP
Le Carrefour jeunesse-emploi d’Argenteuil a reçu de la grande visite mardi dernier alors que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et député de Trois-Rivières, Jean Boulet, et la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, ont annoncé des investissements de 167 385$ pour le soutien à l’intégration professionnelle dans Argenteuil.

Ces montants serviront plus particulièrement à la mise en place de services aux jeunes décrocheurs de 18 ans et plus en vue de la reprise de leurs études permettant ainsi au CJE de pleinement réaliser sa mission. «Nous souhaitons favoriser la réussite éducative de nos jeunes pour qu’ils puissent se donner les meilleures chances pour leur avenir.  Les CJE sont au cœur de cette offensive alors qu’ils accompagnent les jeunes et les soutiennent dans leur développement», a mentionné M. Boulet, dont les investissements annoncés en juin dernier pour l’année financière 2021-222 représentent une somme de plus 24,1 millions de dollars.  

Johanne Dumouchel, directrice générale, était ravie de l’annonce et a mentionné à quel point son équipe d’employés est dévouée et efficace. «Ici, les employés font trop d’heures.  On doit leur dire que c’est le temps de prendre des vacances», de se réjouir la directrice générale, Johanne Dumouchel, qui insiste sur la qualité du service offert et le bon climat de travail qui règne au CJE Argenteuil. Soulignons le boulot formidable auprès de la jeunesse d’Argenteuil de Simon Bonenfant, Sonya Gaudreault, Stéphanie Girard, Geneviève Montpetit, Tyffany Peters, Katie-Lynn Pharand, Éric Poulin, Robert Simard, Mélissa Thauvette et Laurence Viau, qui oeuvrent dans l’ombre, mais accomplissent souvent de petits miracles auprès de la jeunesse. 

Depuis leur création en 1995, les CJE, 110 au Québec, accompagnent les 16 à 35 ans dans le développement de leur parcours et les aident à réaliser leurs objectifs.