Une initiative née dans les réseaux sociaux s’est transformée vers un projet citoyen d’ampleur régional et qui change le mode de consommation dans la région de Prescott-Russell
Une initiative née dans les réseaux sociaux s’est transformée vers un projet citoyen d’ampleur régional et qui change le mode de consommation dans la région de Prescott-Russell

Une initiative pour encourager l'achat local

«C’est un changement de priorités et de façons de consommer. Avec cette crise, c’est le temps d’aider et d’appuyer nos entrepreneurs locaux.»  

La crise de la COVID-19 s’est abattue de tout son poids sur la planète, mais aussi sur Prescott-Russell, laissant ainsi des entreprises locales en désarroi. Entre fermetures de commerce et changements de méthodes de travail, une initiative, née sur les réseaux sociaux, apporte une lueur d’espoir.

"Signé local - Local with Love – Prescott Russell" est une initiative citoyenne portée par Leeça St Aubin, une enseignante d’anglais au secondaire et photographe de Plantagenet. Tout a commencé par une idée pondue sur un message Facebook. Dans sa publication, elle discutait de sa vision du besoin tel qu’il se présente, soit pour les consommateurs d’avoir la possibilité d’obtenir un accès plus facile et efficace aux produits et services locaux tout en rassemblant la région autour d’un même objectif, celui de soutenir les fournisseurs de Prescott et Russell.

«Avec la COVID-19, j’ai constaté que beaucoup de commerces ainsi que les consommateurs étaient lésés par les conséquences de cette crise. J’ai donc affiché une idée sur la consommation locale en ces temps difficiles, une idée qui a beaucoup plu, a expliqué Mme St Aubin. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien.»

L’idée s’est transformée depuis vers un projet qui défend les commerçants, artisans et artistes de Prescott-Russell. L’enseignante prend les devants et lance une page communautaire Facebook ayant pour but de soutenir et rassembler les différents entrepreneurs, entreprises et artistes de la région de Prescott-Russell.

«Ce que je veux à travers ce projet c’est de rassembler l’esprit communautaire à la largeur de Prescott-Russell. On a tous les produits dans la région, mais on manque de cohérence», a fait valoir Mme St Aubin.

Le projet a déclenché un effet boule de neige. Trois autres personnes ont rejoint Leeça St Aubin dans sa démarche. Il s’agit de Pamela Brasseur, enseignante en arts, Louise Sproule et Patrick Brunet, qui s’occupe du volet marketing. Le trio s’est mis à voir grand et a décidé de lancer une plateforme Web qui sera le relai entre consommateurs et commerçants de la région.

Mme St Aubin estime que cette plateforme serait aussi une option à notre mode de consommation actuel très dépendant de l’importation et des grandes surfaces. «Cette crise nous a fait réfléchir à comment nous consommons aujourd’hui. Cette initiative, elle est là pour dire à tous qu’on peut trouver des commerçants, fermiers près de chez soi avec des produits de grande qualité», a indiqué Mme St Aubin.

Depuis la création de la page, près de 80 personnes se sont inscrits par le biais d’un formulaire sur Google disponible sur la page Facebook “Signé local - Local with Love – PrescottRussell”, qui vise à récolter les informations sur les artisans, fermiers et commerçants locaux. «C’est un grand défi, mais c’est génial», a lancé Mme St Aubin.

Cependant, cette initiative citoyenne pourrait prendre une tournure d’une nouvelle entreprise locale. «Pour le moment, c’est une initiative gratuite qui rassemble les consommateurs et les producteurs locaux, mais rien n’empêche que son évolution passe par une entreprise, a expliqué Mme Saint-Aubin. Si on veut que ça marche, il faudra que quelqu’un y travaille à plein temps. C’est donc Patrick Brunet qui s’en occupera. Ce sera une source de revenus pour lui», a déclaré Mme St Aubin.

Les quatre acolytes cherchent à lancer le site Web d’ici le mois de mai.

Est ontarien

La saison annuelle de pêche gratuite pour les familles de l'Ontario est prolongée jusqu'au 19 juillet. La  Conservation de la Nation-sud (CNS) en profite donc pour encourager les résidents de la région à aller pêcher le long de la rivière Nation et ses affluents.
Gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral prévoit un déficit historique de 343,2 milliards de dollars pour l’exercice financier 2020-2021. Il s’agit du déficit budgétaire le plus important, relativement au PIB, depuis la Seconde Guerre mondiale.
Casselman

Le 19 juin 2020 à 2h49, le service d'incendie de la Nation (station 100 et station 200) a été appelé à répondre à l'incendie d'un camion-citerne qui contenait des déchets organiques sur l’autoroute 417 en direction Est au marqueur 41.
Débat en français du PCC

Il est souvent difficile de déterminer qui a gagné lors des débats entre candidats d’un parti ou aux élections. Dans le cas du débat en français des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) qui a eu lieu le soir du 17 juin, le gagnant n’était surement pas le français.
Religion

À la suite de l’annonce qui permettait aux églises de réouvrir en date du 12 juin, les six paroisses de l’unité pastorale Soleil Levant annoncent qu’une première messe aura lieu le dimanche 21 juin.

Le mystère entourant l’organisation secrète de l’Ordre de Jacques Cartier sera-t-il enfin dévoilé grâce à la websérie du jeune média franco-ontarien Le Réveil? C’est ce que nous saurons dans les semaines à venir alors que six épisodes seront mis en ligne au profit notamment des jeunes de la 4e à la 8e année. Cette série est inspirée de la bande dessinée éponyme produite en 2018 par le Réseau du patrimoine franco-ontarien (RPFO).
Golf

Un golfeur de Lively, Marc Benoît, a conçu et fabriqué un appareil permettant de jouer au golf sans devoir toucher le fanion – un élément qui facilitera le retour à ce sport en temps de distanciation physique. Cette invention, qu’il a nommée le Hole Out, est maintenant installée sur plusieurs terrains de golf à Sudbury, Timmins et Smooth Rock Falls et génère beaucoup d’intérêt, même du côté des États-Unis
Alfred-Plantagenet

La grogne commence à s’installer chez certains résidents du canton d’Alfred et Plantagenet à l’égard du piètre état de leurs routes, notamment chez des agriculteurs de la région. Le maire, Stéphane Sarrazin, évalue que leur état est similaire à celui des routes des municipalités environnantes. Un plan de gestion des actifs est prévu pour 2021.