Hôtel de ville de La Nation
Hôtel de ville de La Nation

Nouvelles limites de quartiers: le conseil devra choisir entre deux options

Maude Lévesque Ryan
EAP
Le 13 juillet, le conseil municipal de La Nation a reçu des mains de la firme Watson & Associates Economists LTD les deux options à considérer pour établir les limites de quartier.

Le 10 aout prochain, le conseil devra approuver l’une des deux options suggérées dans le rapport rédigé à la suite de l’examen des limites de quartiers par le Dr. Robert Williams et Erik Karvinen. Mandatés par la Municipalité de La Nation pour réaliser l’examen, ils ont, en se basant sur la rétroaction obtenue lors du processus de consultation publique, l’analyse technique et à la suite du peaufinement des propositions préliminaires, suggéré deux configurations de quartier possibles.

Selon la première configuration, le quartier 1 engloberait la moitié est de la municipalité, se déploierait à l’ouest jusqu’au chemin Smiths Ferry et au chemin Villeneuve et inclurait les agglomérations de Saint-Isidore, St-Bernardin, Fournier et Riceville. Le deuxième quartier serait au centre de la municipalité et serait délimité par le chemin Smiths Ferry et le chemin Villeneuve à l’est, par le chemin de traverse Bertrand et la rivière Nation Sud à l’ouest et par l’autoroute 417 et le village de Casselman au sud.

Le quartier 3 comprendrait Saint-Albert, couvrant la partie sud-ouest de La Nation. Il serait délimité au nord par la route 500 Ouest et l’autoroute 417.

Finalement, le quartier 4, partie nord-ouest de la municipalité, inclurait Limoges et serait délimité au sud par la route 500 ouest et à l’est par le chemin de traverse Bertrand, la rivière Nation Sud et l’autoroute 417.

Deuxième configuration

Quant à la deuxième configuration, elle comporterait six quartiers. Le quartier 1 s’étendrait sur la partie extrême est de la municipalité, incluant ce qui était auparavant le canton de Caledonia et les agglomérations de St-Bernardin et de Fournier.

Le quartier 2 couvrirait le centre est de la municipalité. Il serait formé des agglomérations de Saint-Isidore, de Ste-Rose-de-Prescott et de Riceville.

Le quartier 3 se situerait dans la partie sud-ouest de la municipalité, incluant l’agglomération de Saint-Albert, et serait balisé au nord par la rivière Castor, le village de Casselman et l’autoroute 417.

Quant au quartier 4, il engloberait la partie centre-ouest de La Nation. Il serait délimité à l’est par le chemin de comté 8, l’autoroute 417, le village de Casselman et la rivière Castor au sud et par le chemin Montée Rainville, l’autoroute 417, le chemin Baker, la rue Calypso et le chemin de traverse Bertrand à l’ouest.

Le quartier 5 occuperait la partie nord de Limoges, s’étendant au sud à la voie du CN et à l’est au chemin Baker, à la rue Calypso et au chemin de traverse Bertrand. Le quartier 6 se déploierait sur la partie sud de Limoges et sur des secteurs avoisinants au sud et à l’est, incluant Forest Park et Gagnon.

Structure non conforme

À l’heure actuelle, quatre conseillers, chacun élu dans son quartier, en plus du maire forment le conseil municipal de La Nation. Le système de répartition en quatre quartiers toujours en place aujourd’hui a été établi en 1997, lorsque la Municipalité a été fondée. Depuis, une croissance démographique de 28% a été notée, si bien que des inégalités ont été créées entre les populations des différents quartiers, inégalités qui devraient s’accentuer vu les développements résidentiels prévus au sein de la Municipalité.

L’examen a permis de constater que la structure actuelle en matière de quartiers ne se conformerait pas à trois des cinq principes directeurs des délimitations de quartiers, soit à celui de la représentation selon la population, des tendances en matière de population et de nature électorale et à celui de représentation en matière de communautés d’intérêts. De surcroit, les deux autres principes directeurs, soit des limites correspondantes à des traits saillants de nature géographique et topographique et le principe prédominant de la représentation effective, ne sont respectés qu’en partie avec la configuration de quartiers actuelle. L’adoption de ces principes directeurs est motivée par le choix d’un système de représentation effectif et équitable, et l’importance accordée à chacun de ces principes a été établie en considérant les opinions reçues en consultation publique.

 La première proposition, qui suggère une division en quatre quartiers, serait entièrement conforme selon trois des cinq principes directeurs. Elle miserait sur le principe de la communauté d’intérêts, en admettant que pour favoriser celui-ci, il faut réduire l’importance accordée aux principes de représentation selon la population et de tendances en matière de population et de nature électorale.

Quant à la deuxième, elle serait conforme en majeure partie à trois des principes, en plus d’être entièrement conforme aux principes de délimitations correspondant à des traits saillants de nature géographique et topographique et de représentation effective. Néanmoins, elle nécessiterait de passer d’une structure à quatre quartiers à une structure à six quartiers.

Au cours du prochain mois, les citoyens pourront discuter avec leurs conseillers de leurs préférences envers l’une ou l’autre des deux options, le conseil devant examiner les deux options avant d’en venir à une décision d’ici au 10 aout prochain.